Ibrahim Maalouf : "En voyant mon père avoir peur, j'ai appris à me sentir à l'aise sur scène"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Déjà dix ans que le virtuose de la trompette foule les scènes. Il a choisi de fêter cet anniversaire à Bercy. Une salle immense qui ne l'effraie pas malgré son amour des concerts intimistes.

Bercy est déjà complet pour le 14 décembre, mais Ibrahim Maalouf pousse presque les murs pour libérer des places afin que son public puisse fêter avec lui ses dix ans de tournée. Le trompettiste star était l'invité d'Europe 1 Music Club pour évoquer ce concert anniversaire.

"J'aime bien échanger avec le public, faire des blagues". S'il n'avait jamais envisagé de remplir les 20.000 places de l'AccorHotels Arena, il voulait aussi laisser la possibilité à tous ceux qui l'avaient déjà vu de participer à la fête. Mais il confie que ce "n'est pas trop son truc. J'aime bien les concerts plus intimes, où il y a plus de proximité avec le public, où je peux parler, échanger, faire des blagues ! Là, c'est très grand, pas trop grand, mais ce n'est pas mon objectif." Son passage aux Vieilles Charrues ou aux Francofolies lui a néanmoins montré la voix des jauges à grande échelle.

Son père, "la meilleure école". "Le jeu n'est selon lui pas différent. "Mon dernier album Red and Black light est fait pour ces grosses scènes. Mais je ne change pas ma manière d'être. J'ai commencé à faire des concerts à 8 ans. Mon père me demandait de venir avec lui. Je le voyais stresser, je sentais que c'était toute sa vie. Et je me demandais pourquoi il ne parlait pas aux gens. Ça a été la meilleure école pour moi. C'est en voyant mon père avoir aussi peur que j'ai appris à me sentir à l'aise sur scène."

Son expérience devrait donc le porter. Mais un autre facteur pourrait faire que l'artiste se sente chez lui à Bercy :  il "y a de fortes chances" pour que son ami Oxmo Puccino soit présent pour ce concert des 10 ans, a-t-il révélé.