Hunger Games inspire les opposants thaïlandais

  • A
  • A
Hunger Games inspire les opposants thaïlandais
Les opposants au coup d'Etat du 22 mai en Thaïlande font le salut à trois doigts du film Hunger Games, en signe de protestation, lors d'une courte manifestation dans la capitale, en juin.@ REUTERS
Partagez sur :

SYMBOLE - Le salut à trois doigts tiré du film est devenu un symbole pour les résistants au coup d’Etat en Thaïlande. 

C’est un salut à trois doigts, le pouce et le petit doigt repliés dans la paume de la main. Ce salut, vous l'avez découvert dans la trilogie Hunger Games. Dans le film, adapté du roman éponyme de Suzanne Collins, des rebelles, conduits par Katniss (Jennifer Lawrence) s’opposent aux oligarques du Capitole dans une société totalitaire. En Thaïlande, où la saga a très bien marché, les opposants au coup d’Etat ont adopté ce geste, symbole, depuis quelques semaines, de la résistance pacifique.

Dans cette scène du film, l’héroïne, Katniss, adresse le salut à trois doigts à des résistants :

Le militant Manik Sethisuwan explique sur son compte Twitter : "Chers #HungerGames. Nous avons fait nôtre votre signe. Notre lutte n'est pas une fiction."

Que signifie ce geste pour les résistants thaïlandais ? En levant ainsi trois doigts en l’air, les manifestants protestent contre l’armée, qui a pris le pouvoir dans le pays, le 22 mai dernier, prétextant le rétablissement de l'ordre après six mois de contestation politique. A l’image du long-métrage, dans lequel le salut représente un moyen pour les gens opprimés de manifester silencieusement leur mépris envers le gouvernement, les opposants y voient un signe de protestation silencieuse.

Des opposants à la junte font le salut à trois doigts lors d'une manifestation dans un centre commercial de la capitale, début juin : 

Des opposants à la junte font le salut à trois doigts en Thailande

© REUTERS

Ce geste vise aussi à protester contre les interdictions mises en place par la junte, et notamment celle des rassemblements politiques de plus de cinq personnes, aujourd’hui proscrits, et les menaces d’arrestation. "Montrer les trois doigts est devenu un symbole pour appeler à des droits politiques de base dans un pays dirigé par une personne, le général Prayut Chan-O-Cha", a écrit sur Facebook Sombat Boonngamanong, célèbre militant recherché par la junte.

Un homme fait le salut à trois doigts en signe de protestation lors d'une brève manifestation contre la junte militaire dans une université de Bangkok, début juin : 

Thailande : salut à trois doigts

© REUTERS

Et le mouvement a pris de l’ampleur depuis que certains Thaïlandais critiques du putsch du 22 mai ont posté sur les réseaux sociaux des photos d'eux faisant ce salut, dont la fille de l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, renversé par le précédent coup d'Etat en 2006. 

Certains manifestants expliquent aussi que le geste représente pour eux une référence à la devise française "Liberté, Egalité, Fraternité", héritage de la Révolution de 1789. 

Le geste qui dérange. L'armée, qui a imposé la loi martiale, un couvre-feu de nuit et un contrôle des médias, a prévenu que les gens faisant le salut pourraient être arrêtés, en vertu de l'interdiction de tout rassemblement de plus de cinq personnes. "S'ils se rassemblent, avec plus de cinq personnes et montrent le symbole des trois doigts, alors c'est illégal", a déclaré à la presse le porte-parole de la junte Winthai Suvaree. Il a malgré tout laissé entendre que ceux qui postaient des photos sur internet ne seraient probablement pas interpellés. Certains militants ont également été vus lisant dans la rue "1984", le roman de George Orwell dénonçant le totalitarisme. Depuis le putsch, des petites manifestations ont lieu quasi quotidiennement dans la capitale.

 
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

CINE - Divergente, le nouveau Hunger Games ?

INTERVIEW E1 - Hunger Games 2 : "Des enjeux plus importants pour Katniss"

LOVE STORY - Les ados français adorent Hunger Games 

LA ROUTINE - Thaïlande : un coup d’Etat, et alors ? 

L'ACTU - Les responsables politiques convoqués par l'armée en Thaïlande

COUP D'ETAT - L'armée menace de bloquer les réseaux sociaux

REPORTAGE - A Bangkok, le calme règne en façade

L'INFO - La loi martiale décrétée en Thaïlande

CELA DEVAIT ARRIVER - La Thaïlande, une cocotte-minute prête à exploser