"Homeland est raciste" : des graffeurs piègent la série

  • A
  • A
"Homeland est raciste" : des graffeurs piègent la série
@ Ilze Kitshoff/2014 SHOWTIME
Partagez sur :

Trois graffeurs engagés par la production de la série américaine pour rendre plus réaliste un décor de camp de réfugiés en ont profité pour faire passer leur message.

Ils devaient rendre le cadre plus réaliste et ils en ont profité pour ajouter leur touche personnelle. Trois artistes engagés par les producteurs de "Homeland" pour taguer les murs d'un décor ont saisi l'occasion pour accuser la série américaine à succès de racisme, via un graffiti passé inaperçu dans un récent épisode.

"Homeland est raciste". Les graffeurs Heba Amin, Caram Kapp et Stone devaient en effet taguer les murs d'un décor censé représenter un camp de réfugiés syriens pour les épisodes de la 5e saison, filmés à Berlin. Résultat : dans le deuxième épisode de la dernière saison, le personnage principal, incarné par l'actrice Claire Danes, passe devant un mur sur lequel est tagué en arabe "Homeland est raciste". Un graffiti traite encore la série de "pastèque", un mot qui dans certains dialectes arabes veut dire "grotesque". Le hashtag en anglais #BlackLivesMatter ("les vies noires comptent"), créé après la mort de Noirs tués par des policiers aux Etats-Unis, figure également dans le décor.

Les musulmans vus "comme des adversaires". Le but : protester contre la manière dont le Moyen-Orient et l'Asie sont représentés dans la série. "A plusieurs occasions, Homeland a (...) fait une représentation erronée de personnes censées être arabes ou musulmanes", explique Kapp depuis Berlin, ajoutant: "elle dépeint les musulmans essentiellement comme des adversaires".