"Hit Parade", le spectacle qui ressuscite les stars disparues en hologrammes

  • A
  • A
Partagez sur :

Dès mercredi soir, le spectacle "Hit Parade" transporte le spectateur aux côtés de Mike Brant et Claude François. Un saut en 1975, entre réalité et virtualité.

Ils ressuscitent ! En première mondiale, Dalida, Clo-Clo, Sacha Distel, Mike Brant ou encore Dalida remontent sur scène, en versions hologrammes pour Hit Parade, un spectacle qui sera joué au Palais des congrès jusqu'au 26 février avant d'entamer une tournée en France et dont Europe 1 est partenaire.

Dalida superstar en 2017. Disparues, les stars telles Dalida ou Claude François sont recréées grâce à la technique. Ils sont même sur la scène, entourés de danseurs et de comédiens en chair et en os. Le plateau mélange ainsi virtualité et réalité. On y croit tout en traquant le truc. 

On y voit ainsi Dalida - aussi au cœur de l'actualité cinématographique avec le biopic de Lisa Azuelos - en bustier blanc et jupe de gitane, chanter Gigi l'amoroso, avec la gestuelle qui convient. Mais rapidement, on oublie l'hologramme. 

Les voix des artistes échantillonnées. Et c'est bien le but du producteur David Michel. "Lorsque vous allez voir un film en 3D au cinéma, vous jouez avec vos lunettes pendant les trois premières minutes. L'hologramme, c'est pareil. J'ai envie que le spectateur joue au jeu des sept erreurs trois minutes et qu'ensuite il soit transporté en 1975." Le spectacle n'est d'ailleurs pas qu'un simple concert mais propose un vrai scénario autour d'une émission de télévision. Du côté de la bande son, les voix des artistes ont été échantillonnées. Ils chantent mais parlent aussi pour ajouter au trouble. Quant aux chansons elles-mêmes, elles mêlent le live avec des musiciens sur scène à une bande pré-enregistrée.