Héritage de Coluche : Lederman perd

  • A
  • A
Héritage de Coluche : Lederman perd
@ Coluche MaxPPP
Partagez sur :

Le producteur devra verser 1,1 millions d’euros aux fils de l’humoriste.

L’affaire trainait dans les cartons depuis douze ans. Vendredi, le producteur Paul Lederman a été condamné à payer 1,1 million d'euros aux enfants de Coluche au titre des droits dus depuis 1987 sur 21 sketches de l'humoriste.

Les fils de Coluche, Romain et Marius Colucci, réclamaient près de 2,5 millions d'euros, estimant que les 21 sketchs en question - réalisés avant et après le mariage de Coluche et de leur mère Véronique - relevaient de la succession de l'humoriste. Le contentieux se cristallisait notamment autour d'un disque, Enregistrement public volume 2, enregistré selon les deux fils avant le mariage de leurs parents, le 16 octobre 1975.

Le producteur considère pour sa part que cet enregistrement, qui contient certains grands succès de l'humoriste comme le schmilblik ou Gérard, a été complété par d'autres sketchs réalisés après le mariage. Selon lui, le disque entre donc dans le périmètre des droits cédés par Véronique Colucci à Paul Lederman en 1988, deux ans après la mort de Coluche.

Le tribunal a lui estimé que les sketchs relevaient bien de la succession de l'humoriste pour ces enfants. Paul Lederman a indiqué qu'il ferait appel de cette décision du tribunal de grande instance de Paris. Mais les magistrats ont ordonné "l'exécution provisoire" du jugement, "à hauteur de la moitié des sommes allouées", même si Paul Lederman fait appel, il va devoir s'acquitter d'un minimum d'un demi-million d'euros auprès de ses adversaires.

"Ça a duré douze ans car Paul Lederman a systématiquement refusé de donner les pièces" réclamées par le tribunal, déplorait vendredi Me Wekstein, l'avocate de Marius et Romain Colucci, très "satisfaite" de cette décision. "Ils vont enfin pouvoir hériter de leur père", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Outre Coluche, Paul Lederman, a produit, entre autres, des artistes comme Claude François, Michel Polnareff, Thierry Le Luron, ou Les Inconnus. En octobre dernier, il avait engagé une procédure en référé contre les producteurs de Coluche, l'histoire d'un mec une semaine avant la sortie en salle du long-métrage d’Antoine de Caunes. En tant qu'ayant droit sur tous les sketches de Coluche, il réclamait la modification du sous-titre ainsi que 150.000 euros de dommages et intérêts, il avait été débouté de sa demande.

La bataille juridique entre les héritiers de Coluche et Paul Lederman Marius ne se limite pas à ce litige. Marius et Romain ont déposé une plainte contre le producteur, l'accusant d'avoir produit un faux enregistrement. Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire, le 16 décembre 2009, pour "escroquerie, faux et usage de faux".