Hergé a enfin son musée en Belgique

  • A
  • A
Hergé a enfin son musée en Belgique
Partagez sur :

Vingt-six ans après sa disparition, Hergé a enfin son musée, un vaisseau translucide conçu à la gloire du géant de la BD par l'architecte français Christian de Portzamparc à Louvain-la-Neuve. Et il s'agit bien d'un musée Hergé et non Tintin. Jo et Zette, Quick et Flupke... y ont aussi leur place.

Au bout d'une passerelle de bois de 75 mètres, plongé au milieu de la verdure, émerge un étrange bâtiment blanc, comme un navire amarré au port.Le musée Hergé a finalement jeté l'amarre à Louvain-la-Neuve, relié à la Grand Place de la ville universitaire par ce pont. La veuve d'Hergé, qui a financé les 15 millions d'euros nécessaires à sa réalisation, souhaitait qu'il soit à Bruxelles mais le projet n’a pas pu aboutir.

La plongée dans le monde de Georges Remi (le vrai nom d'Hergé) se fait d'entrée. Sur le mur extérieur, à droite : la signature d'Hergé. A gauche : la reproduction d'une scène du "Crabe aux pinces d'or". Tintin y flâne sur le quai d'un port, son attention attirée par des mouettes. A l'intérieur, sur deux étages, une fois encore reliés par des passerelles, se déploient les trésors de la Fondation Hergé : planches originales, détails biographiques, photos, films...

Il fallait concevoir une "enveloppe" qui soit à la hauteur du défi que constitue la mise en valeur d'une oeuvre majeure du 9e Art, a expliqué l'un des co-sécnariste du musée, sans pour autant cacher certains faits qui, aux yeux de certains, ont entaché la mémoire d'Hergé, comme sa collaboration au journal Le Soir, contrôlé par les Allemands durant la Seconde guerre mondiale. Objectif visé en terme de visiteurs : 200.000 par an.

Visite guidée avec Thierry Geffrotin :