Henri Dès : "Les parents ont été imprégnés par mes chansons"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Chez Anne Roumanoff, le chanteur évoque sa carrière et son public, qu'il a vu évoluer au fil des années.

ANNE ROUMANOFF, ÇA FAIT DU BIEN

Henri Dès est actuellement sur scène, à La Grande Comédie à Paris, où il se produit jusqu'au 23 décembre. Chez Anne Roumanoff mercredi, le célèbre chanteur pour enfants revient sur sa carrière, de ses débuts jusqu'à aujourd'hui, où il voit son jeune public changer.


>> De 11h à 12h30, c’est tous les jours Anne Roumanoff sur Europe 1 ! Retrouvez le replay de l’émission ici

"Il fallait que la chanson soit digne à mes oreilles". Avant que les enfants ne fredonnent ses mélodies, c'est dans la chanson "pour les adultes" que Henri Dès a débuté. C'est finalement par hasard, en essayant des titres pour son fils, "pour voir comment il allait réagir", qu'il s'est lancé dans cette aventure, qui se poursuit depuis plus de quarante ans. "Mon fils a si bien réagi que j'en ai fait d'autres et cela a donné un premier disque qui a tout de suite marché", raconte le chanteur.

Henri Dès s'est ensuite appliqué, par la suite, à continuer dans cette voie avec le succès qu'on lui connaît, en s'attachant particulièrement aux mélodies. "Je ne connais pas beaucoup de chansons qui réussissent à passer le temps si elles n'ont pas une bonne mélodie", souligne-t-il. "Chaque fois que j'ai fait une chanson, il fallait qu'elle soit digne à mes oreilles", détaille l'artiste.


"Avant, l'âge des petits qui m'écoutaient allait jusqu'à 9-10 ans". Henri Dès a sorti son premier disque pour enfants en 1977. Depuis, il a vu son jeune public évoluer. "Avant, l'âge des petits qui m'écoutaient allait jusqu'à 9-10 ans. Aujourd'hui, ils sont déjà partis à sept ans parce qu'ils écoutent du rap", confie Henri Dès. En concert, il se retrouve ainsi face à une génération d'adulte, qui a grandi avec ses titres. "Maintenant, j'ai toute une génération de parents qui m'écoutaient lorsqu'ils étaient petits et qui viennent au spectacle pour eux", fait-il savoir, "des parents qui ont été imprégnés par mes chansons."