Guillaume de Tonquédec : "moins on en saura sur ma vie privée..."

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Invité de Village Médias, vendredi, l'acteur à l'affiche de la pièce "La Garçonnière", qui sera retransmise sur France 2 lundi soir, est revenu sur sa discrétion dans les médias et ses engagements associatifs. 

INTERVIEW

"Ce sera du vrai direct, sans filet, devant un vrai public de théâtre." À quelques jours de la retransmission en direct de La Garçonnière, pièce dont il tient l'un des rôles principaux, Guillaume de Tonquédec s'est confié dans Village Médias, vendredi. "Je vais avoir un trac de fou", a souri le comédien. Lundi soir, la comédie sera diffusée sur France 2 avant la cérémonie des Molières, en partenariat avec Europe 1. 

"Ma capacité à faire croire au personnage". Mais s'il parle volontiers de sa vie professionnelle, l'acteur est beaucoup plus discret sur sa vie privée et ses choix personnels. "Je suis arrivé à mon statut, à cette popularité, par mon travail", explique-t-il. "Je me dis que moins on en saura sur ma vie privée et sur moi, plus ma capacité à faire croire au personnage sera grande." 

"Les larmes me sont montées aux yeux". À cet égard, Guillaume de Tonquédec se souvient d'une réflexion qui l'a beaucoup blessé, alors qu'il soutenait l'association de lutte contre le sida "Sidaction". "J'avais été élu acteur préféré des Français dans une série de télévision pour le fameux Renaud Lepic dans Fais pas ci fais pas ça, et donc je me retrouve à faire des photos, des interviews pour cette distinction", raconte-t-il. "Tout à coup, une journaliste qui m'interviewe sur cette histoire me dit : 'maintenant vous avez la panoplie complète, vous défendez même de belles causes pour votre image'."

"Et moi c'est vrai que je suis resté sans voix, les larmes me sont montées aux yeux", poursuit le comédien. "Je lui ai simplement dit : 'vous savez quand j'ai perdu plusieurs de mes copains-copines dans ces années là (pendant l'épidémie du sida, ndlr), je ne pouvais rien faire... Si ma petite notoriété de maintenant peut servir à ce qu'un gamin mette un préservatif, j'assume d'avoir la panoplie'."