Guillaume de Tonquédec : "Fabrice Éboué a un regard acéré sur ce qui se passe en France"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le comédien était dans "Bonjour la France" sur Europe 1, pour évoquer sa double actualité, cinématographique et théâtrale.

INTERVIEW

Rentrée chargée pour Guillaume de Tonquédec. Le comédien est à l'affiche de CoeXister, la nouvelle comédie de Fabrice Éboué, en salles mercredi. Mais on le retrouve également sur scène dans La vraie vie, une pièce de Fabrice Roger-Lacan, mise en scène par Bernard Murat.

Fabrice Éboué et son "regard acéré". Dans CoeXister, Guillaume de Tonquédec se glisse dans la peau d'un prêtre. Avec un personnage de rabbin et un imam, ils forment un groupe de musique qui part en tournée à travers la France. "J'ai tout de suite dit 'oui' à Fabrice Éboué car c'est un projet irrévérencieux. J'ai trouvé ça drôle et culotté", explique le comédien dans Bonjour la France.

Selon lui, seul Fabrice Éboué est capable de faire un tel film en 2017. "Il a un regard acéré sur ce qui se passe en France, dans le monde et en Europe, et en même temps, il arrive à mettre beaucoup d'humour dans tout ça", souligne Guillaume de Tonquédec.

Quarantenaire déboussolé au théâtre. L'acteur garde aussi le sourire sur les planches de théâtre. Depuis la mi-septembre, on le retrouve dans La vraie vie, au théâtre Edouard VII, à Paris. Une pièce étonnante, qui alterne rire et émotion, et traite de façon légère de sujets qui ne le sont pas. "Je ne voulais pas revenir au théâtre", confie Guillaume de Tonquédec, estimant qu'il jouait trop en ce moment. Mais finalement, devant le projet de Fabrice Roger-Lacan, il n'a pas su résister. "J'ai accepté car le texte et la distribution sont supers".

Dans La vraie vie, il incarne un homme de quarante ans qui a honte de ce qu'il est. Alors qu'il croise son ancien professeur de philosophie dans le métro, il décide de l'inviter à dîner, tout en dissimulant l’invitation à sa femme.