Grand Corps Malade : "Je sais vraiment profiter du moment présent"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, l'artiste explique n'avoir jamais perdu de vue le long chemin vers le rétablissement, après son terrible accident de 1997.

Victime d'un grave accident de piscine en 1997, Grand Corps Malade a toujours gardé en mémoire cette période difficile durant laquelle chaque jour était un combat. Ce qui lui permet aujourd'hui d'aborder la vie avec philosophie. 

Deux ans de rééducation. "Aujourd'hui, je sais vraiment profiter du moment présent", confie le slameur dans De quoi j'ai l'air ?. "Je n'oublie pas qu'à une époque, mon objectif ultime, c'était d'être assis à une table, dans un restaurant avec mes parents et mes potes, et de manger un bon steak", explique Grand Corps Malade. Il faut dire qu'après son accident, les médecins lui avaient annoncé qu'il resterait paralysé. Or, après des mois de rééducation, l'artiste a retrouvé l'usage de ses jambes en 1999.

"Certaines vies sont un peu plus dures que la moyenne et malgré tout, on ne lâche pas". Prendre conscience de l'importance du moment présent, c'est aussi ce qu'a voulu retranscrire Grand Corps Malade dans son film, Patients, en salles le 1er mars. "Cela peut permettre à certains de prendre du recul, en voyant que certaines vies sont un peu plus dures que la moyenne et que malgré tout, on ne lâche pas", indique l'interprète de Je viens de là, écartant pour autant toute "hiérarchie de la souffrance". "Je n'ai jamais dit à quelqu'un 'tu n'as pas le droit de te plaindre', sous prétexte que j'ai eu un accident", affirme le slameur.