Giordano : "2015, une très bonne année pour le cinéma français à l'international"

  • A
  • A
Giordano : "2015, une très bonne année pour le cinéma français à l'international"
"Le Petit Prince" a attiré 15 millions de spectateurs à l'étrange@ AFP
Partagez sur :

La patronne d'Ubi France est satisfaite des bons chiffres du cinéma français à l'export. 

INTERVIEW

Le cinéma français a du succès à l'export. Les chiffres publiés par Ubi France sont tombés hier : 106 millions d'entrées à l'international et 600 millions d'euros de recettes. C'est un peu moins que l'année précédente, mais c'est la troisième meilleure année à l'étranger, notamment grâce à la Chine. "2015 est une très bonne année pour le cinéma français à l'international : c'est la troisième fois en moins de quatre ans qu'on arrive à dépasser les cent millions d'entrées à l'étranger, et il faut surtout se rappeler que le cinéma français fait plus d'entrées à l'étranger qu'en France", s'est satisfait Isabelle Giordano, patronne d'Ubi France, institution chargée de la promotion du cinéma français à travers le monde, interviewée par Europe 1. 

"Un cinéma varié". "C'est un cinéma varié :  il y a aussi bien Luc Besson que La famille Bélier, aussi bien Assayas que Dany Boon ou Christian Clavier. Cette diversité est vraiment une richesse, une force. Et puis il y a une autre recette magique qui s'appelle l'animation, avec le petit prince, qui a vraiment fait des scores incroyables, qui a battu certains blockbuster américains dans certains pays comme la Pologne, le Brésil ou la Chine. Donc on a beaucoup d'atout en France, il y a certes encore des zones de fragilités, tout ne fonctionne pas bien mais on a surtout la chance d'avoir un véritable écosystème qui nous permet d'être le deuxième exportateur mondial de films aujourd'hui", a ajouté Isabelle Giordano.