Gaspar Noé raconte la genèse d'"Irréversible"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le film, aux scènes particulièrement crues, a été conçu grâce à une série de hasards et d'accords… à l'arrachée. 

INTERVIEW

Irréversible avait secoué la Croisette au moment de sa sortie. Le film signé Gaspar Noé comporte 13 séquences chocs -dont une scène de viol de 12 minutes d'une violence inouïe- et plonge, à l'envers, dans une histoire de vengeance. "Une jeune femme, Alex, se fait violer par un inconnu dans un tunnel. Son compagnon Marcus et son ex-petit ami Pierre décident de faire justice eux-mêmes", dit le résumé du long-métrage. Monica Bellucci et Vincent Cassel forment le couple du film au côté d'Albert Dupontel, qui incarne un ami. Mais Irréversible, sorti en 2002, aurait aussi bien pu ne jamais voir le jour. Gaspar Noé, invité des Secrets de tournages jeudi sur Europe 1, est revenu sur la genèse du film.  

Rencontre fortuite. En 2001, Gaspar Noé a envie de faire un film avec le duo Monica Bellucci et Vincent Cassel, raconte-t-il à Europe 1. Le réalisateur a l'idée de départ, encore assez vague, de faire un film érotique assez cru. Avant de se lancer dans le tournage d'Irréversible, Gaspar Noé avait réalisé Seul contre tous, sorti en 1999. "Le film avait beaucoup plus à Vincent (Cassel)", se souvient-il. Coup de chance incroyable : Gaspar Noé croise l'acteur dans une boîte de nuit parisienne. Le réalisateur lui parle alors "d'un petit film érotique" qu'il a peut-être l'intention "d'autoproduire". "Tu sais que moi et Monica, on adore Seul contre tous, pourquoi tu ne me le fais pas lire ?" s'enthousiasme alors Vincent Cassel qui tient à jeter un œil sur le scénario. Bingo. Le trio décide donc de tourner "quelque chose" au mois d'août.

Monica

Les hésitations du couple star. Gaspar Noé espère que Vincent Cassel et Monica Bellucci, deux acteurs "très rentables", seront un atout de taille pour convaincre les producteurs, dont Christophe Rossignon, qui avait produit La Haine, (le film qui a lancé la carrière de Vincent Cassel). Mais ce que le duo d'acteurs ne sait pas encore, c'est que le film tel que le conçoit Gaspar Noé, devra comporter plusieurs séquences de sexe explicite. L'apprenant, le couple "hésite", confie Gaspar Noé qui leur donne un premier texte, qui n'est autre que celui de son film Love, présenté à Cannes cette année. Mais les deux stars, qui tiennent à préserver leur intimité, ne sont pas emballées. Gaspar Noé leur propose alors une autre idée : un film de viol et de vengeance, dont la structure inversée serait calquée sur l'une des pièces du dramaturge Harold Pinter. L'idée leur plaît. Ils acceptent. Reste à présenter le projet aux producteurs.

"Braquage". Gaspar Noé a dû naître sous une bonne étoile. Alors que son film ne comporte "pas de scénario, pas de synopsis ni même de titre", le réalisateur mise tout sur son casting. Et là encore, ça passe. Les producteurs acceptent le projet "sans avoir lu quoi que ce soit". Résultat : "Six semaines plus tard, l'équipe était en train de commencer le tournage", se souvient Gaspar Noé. "Le scénario au premier jour de tournage ne faisait que trois pages. Chaque séquence était racontée en seulement cinq lignes…", confie-t-il encore, histoire d'enfoncer le clou.

"C'était un peu comme un braquage", résume le réalisateur, qui reste persuadé que les producteurs, tout comme Studio Canal, n'auraient jamais accepté de financer le film si les dialogues avaient été à disposition… Mais le projet Irréversible, heureusement, termine mieux que le film. Celui-ci a été présenté à Cannes en 2002, en Compétition.