Gad Elmaleh : "Je pense qu'au cinéma, en France, il y a mieux que moi et moins cher"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'humoriste oriente sa carrière vers les Etats-Unis, où il a tout recommencé comme un débutant. Il n'en oublie pas pour autant la France et revient dans le troisième volet de "Moi, moche et méchant".

INTERVIEW

Il se fait rare dans les médias, parce qu'il se fait discret au cinéma. Gad Elmaleh prête néanmoins sa voix, encore une fois, à Gru dans Moi, moche et méchant 3, qui sort mercredi en salles. L'humoriste, qui fête 20 ans de carrière, était l'invité d'Un dimanche de cinéma pour évoquer ce film et ses nouveaux défis, notamment aux Etats-Unis.

Doublage avec son frère Arié Elmaleh. Dans le film, Gru le méchant est marié, posé, bref de moins en moins méchant. Il est en pleine crise. C'est le moment où sa mère lui annonce qu'il a un frère jumeau, Dru. Ce dernier est un gentil complexé qui voudrait respecter l'ADN "méchant" de la famille. La vraie vie rejoint la fiction puisque c'est le frère de Gad, Arié Elmaleh, qui fait la voix de Dru. "J'ai dit à Arié, ne le prends pas mal, mais ce n'est pas mon idée. C'était trop évident, je n'ai même pas pensé à ça." Finalement, les frères ont adoré cette expérience partagée. "On est connectés. Là je travaille fort pour que ma mère fasse la maman de Dru et Gru !, plaisante-t-il.

Le doublage est un exercice "où il est permis de faire tout ce qui est interdit sur un plateau de cinéma ou de théâtre", décrit-il. "Il faut exagérer les choses le plus possible, crier, tout ce qui est accent doit être fait à fond. Les dessins et les bruitages sont tellement forts dans l'animation qu'il faut habiter ça à chaque plan (...) Avec des dialogues imposés, j'arrive à trouver la drôlerie. C'est un défi que j'adore parce que je ne peux pas rajouter des vannes ou changer de voix comme dans un spectacle. Mais quand j'arrive à glisser un truc qui fait rire, c'est ma grande victoire."

"C'est repartir à zéro". Si on le voit moins sur grand écran, c'est parce qu'il s'est "consacré au stand-up à fond. Je pense profondément qu'au cinéma, en France, chez les acteurs, il y a mieux que moi et moins cher", juge Gad Elmaleh sans pour autant renoncer à voir son image sur grand écran. "S'il y a des opportunités, avec des scénarios qui m'excitent, je le ferai, mais ce n'est pas ce qui m'attire aujourd’hui. La scène me remplit de bonheur. Le nouveau défi que je me suis imposé aux Etats-Unis, en anglais, m'apporte énormément de satisfaction. C'est énormément de boulot. C'est très difficile. C'est repartir à zéro." Il se sert aussi de ce nouveau challenge pour préparer son prochain spectacle en français. "Ça m'occupe, me préoccupe. Là-dedans, le cinéma ne devient pas prioritaire."

>> Découvrez la bande-annonce de Moi, moche et méchant 3 :