François Ozon : "Pierre Niney est le meilleur acteur de sa génération"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le secret domine dans le dernier film du réalisateur, Frantz. Au cœur de l'intrigue : les liens qui unissaient cet Allemand disparu et Adrien, joué par Pierre Niney.

INTERVIEW

1919, en Allemagne, une jeune femme se rend sur la tombe de son fiancé, tué pendant la Première Guerre mondiale. Elle est surprise d'y rencontrer Adrien, un jeune Français, qui a déjà déposé des fleurs et qui pleure. C'est le synopsis de Frantz, le dernier film de François Ozon, tourné en 35 mm, avec la majorité des images en noir et blanc. Le réalisateur était l'invité de la nouvelle émission d'Europe 1, Un dimanche de cinéma.

"Deuil". Le film semble placé sous le sceau du secret. "Les secrets et les mensonges, c'est ce qui m'a intéressé au départ", dévoile François Ozon. "Je me suis vite rendu compte que ces thèmes, dans un contexte historique, prenaient une force incroyable. Cette guerre a été absolument atroce. Les gens ont essayé de survivre à cette horreur et parfois on prend des chemins de traverse". Le thème du deuil est assez récurrent chez Ozon : dans Sous le sable ou dans Le temps qui reste, notamment. "Cela m'intéresse de voir comment les gens réussissent à survivre à la perte de l'autre, à l'absence, approuve le réalisateur. Les gens réapprennent à vivre." Avec Frantz, la grande question est de connaître les liens qui unissaient le disparu à Adrien, joué par Pierre Niney. Est-ce de l'amour ? "On est du point de vue de la jeune allemande. Elle se pose beaucoup de questions et le spectateur est un peu comme elle."

"Plus charmante en brune". Après avoir tourné Angel en anglais, une partie de ce film est en allemand, avec dans le rôle féminin principal une jeune actrice inconnue, Paula Beer. Une révélation. "J'en ai vu plusieurs et c'est elle qui m'a sauté aux yeux. Je savais que j'aurais Pierre Niney depuis le début. Le cliché, c'était de me dire de prendre une petite allemande blonde. J'ai vu plusieurs jeunes filles et quand j'ai vu Paula, je me suis dit 'oh c'est con, elle est brune' mais elle était tellement bien !" La jeune actrice n'échappe néanmoins pas à la teinture une fois arrivée à Paris ! "Et on s'est rendu compte qu'elle était beaucoup plus charmante en brune ! Donc j'ai gardé une petite allemande brune." 

Quant à Pierre Niney, "je ne savais pas qu'il avait autant de succès auprès des jeunes filles, avoue François Ozon. Mais c'est aussi le gendre idéal. Il plait énormément, a un charme fou", poursuit-il. Avant ce compliment suprême, qui explique que tous les réalisateurs se l'arrachent : "Il est le meilleur acteur de sa génération. Il est capable de faire de la comédie, du rythme, du drame, il a une expérience théâtrale et c'est un gros travailleur".

>> Frantz. Sortie en salles le 7 septembre.