François Cluzet : "J’ai voulu être acteur pour plaire aux femmes"

  • A
  • A
Partagez sur :

Invité d'Europe 1 samedi, l'acteur a évoqué sa relation avec sa mère qui a influencé beaucoup de ses choix de vie, aussi bien professionnels que personnels.

INTERVIEW

Si François Cluzet est devenu acteur, c'est peut-être pour - ou à cause - de sa mère. Sa vision des femmes tient aussi beaucoup à son vécu d'enfant. C'est ce qu'a expliqué l'acteur qui était invité de l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie, samedi, alors que son film La mécanique de l’ombre sort en salles.

"J'ai manqué de tendresse". La mère de François Cluzet part quand il a 8 ans pour vivre avec un autre homme. "J’ai manqué beaucoup de tendresse, d’affection, d’amour." Enfant, il voit sa mère environ une fois par semaine. Sinon, c'est au travers des clientes du magasin de journaux de son père qu'il regarde les femmes. Le quartier est bourgeois, les femmes élégantes. "Je n’étais pas effrayé. Je me disais que si ma mère était partie, c’est que mon père ne la méritait pas et je me demandais si moi j'allais mériter un jour une femme. J’ai voulu être acteur pour plaire et pour plaire aussi aux femmes." Même après avoir trouvé l'amour et avoir eu cinq enfants, le manque de présence maternelle ne l'a jamais quitté. "Je l’ai encore. Il est mon fond propre d’intimité et d’émotions."

"Une leçon de vie". Pour autant, il n'en veut pas à sa mère, qui a aujourd'hui 84 ans. "Elle avait choisi l'amour, et cette leçon m'a servi toute ma vie. J’ai eu moi-même des enfants et envie de me séparer. Les enfants ne sont pas là pour prendre la place de l’amour qui n’existe plus entre un père et une mère. Elle m’a donné le meilleur conseil qu’elle pouvait me donner :' lâche tout, mais sois amoureux. Ne fais pas une vie sans amour, ça c’est triste.'"