Franck Dubosc : "Ce qu'il y a de plus drôle, c'est ce qui est malheureux"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'acteur revient sur les écrans dans "Boule et Bill 2". Il prépare aussi un nouveau spectacle et s'apprête à réaliser son premier film.

INTERVIEW

Après avoir enfilé le slip de bain de Patrick Chirac dans Camping 3, Franck Dubosc reprend le costume du papa de Boule dans Boule et Bill 2, en salles le 12 avril. Le comédien était l'invité d'Un dimanche de cinéma pour évoquer le second volet de l'adaptation de la BD.

Plus burlesque, plus familial. Pour une indisponibilité d'agenda, Marina Foïs qui jouait son épouse dans le premier film a laissé sa place à Mathilde Seigner. "Mathilde est une amie et j'étais heureux de la retrouver", commente Franck Dubosc, qui vit dans le film une baisse de régime dans sa carrière de dessinateur. Bousculé par son éditrice qui juge son travail médiocre, il décide, pour retrouver l'inspiration, de réveiller sa famille qui évoluait jusqu'alors dans un quotidien sans nuages. Son personnage gagne en burlesque. "Je trouvais que le 1 avait du mal à trouver sa place entre enfants et adultes alors que là, c'est familial", commente le comédien. 

Une rupture l'a inspiré. Comme dans le scénario du film, Franck Dubosc n'est pas loin de penser que le malheur inspire. "Les gens heureux ont des histoires, mais ont moins envie de les partager. On a envie de se poser sur l'épaule d'un ami quand on a un souci alors que quand on est heureux, on a envie de rester avec les gens avec qui on est heureux et de ne pas le raconter." Le bonheur serait trop lisse pour être spectaculaire. "Avec le malheur, on peut rentrer dans le détail. J'ai écrit Romantique, mon deuxième spectacle, après une rupture. Ce qu'il y a de plus drôle, c'est ce qui est malheureux."

"Je veux encore que ça dure". Lui-même père de deux enfants et plutôt heureux, il dit devoir puiser "dans les moments les plus difficiles" pour étayer son prochain one-man-show. Il ne veut pas abandonner la scène maintenant qu'il fait du cinéma. "J'aime ça, j'ai besoin de ça. J'aime aller sur la route et rencontre les gens. J'ai 53 ans, je veux encore que ça dure, il faut occuper le terrain." Quant à un Camping 4 attendu par ses fans ? "J'ai l'impression d'avoir fait le tour", estime l'acteur, qui a un autre projet en ligne de mire : la réalisation de son premier film, une comédie, qui débutera le 15 mai.