France Télé annonce jusqu'à 900 départs volontaires en retraite

  • A
  • A
France Télé annonce jusqu'à 900 départs volontaires en retraite
Partagez sur :

France Télévisions a annoncé mardi un "dispositif de départs volontaires à la retraite", sans plan social, en vue d'un retour à l'équilibre du groupe public.

Dans le rouge, privée de publicité après 20h et en pleine transformation, France Télévisions a annoncé un retour à l'équilibre financier d'ici à 2011 notamment via un plan de départs volontaires en retraite pouvant toucher jusqu'à 900 personnes, qui suscite l'inquiétude des syndicats.

Un dispositif de départs volontaires à la retraite des collaborateurs de plus de 60 ans et disposant de l'ensemble de leurs annuités sera prochainement présenté aux instances représentatives du personnel et proposé aux personnels", ajoute le groupe public qui emploie 11.000 salariés. "Ce dispositif, déjà utilisé par le groupe en 2007, pourrait concerner jusqu'à 900 personnes environ d'ici 2012, sur la base de projections statistiques".

Les syndicats du groupe ont vivement dénoncé ce plan, avertissant qu'ils exigeront le remplacement de chaque poste. "Près de 10% des effectifs sont menacés", souligne la CGT, qui craint que les conditions de travail et les programmes en pâtissent.

La direction assure néanmoins vouloir "favoriser les programmes", notamment grâce aux économies découlant de la fin de la diffusion analogique en 2011. Le PDG Patrick de Carolis avait déjà indiqué en mars vouloir réduire les dépenses à la rentrée de septembre pour les émissions de flux (magazines, jeux, divertissements), ainsi que pour les droits du sport et du cinéma.

Le directeur général de France Télévisions Patrice Duhamel, chargé des antennes, du développement et de la diversification, a d'ors et déjà annoncé mercredi des "changements profonds" dans la grille de rentrée de France Télévisions. Sans entrer dans le détail, il a précisé qu'à partir du 29 août pour France 2 et du 7 septembre pour France 3, il y aurait "plus d'information, plus d'oeuvres de création (fiction, documentaire, spectacle vivant, animation), avec un très gros effort pour le documentaire, plus de culture, plus de régions - notamment un politique extrêmement volontariste de décrochages régionaux -, et plus d'événements".