Festival de Cannes : l’enjeu d’une sélection pour un petit film

  • A
  • A
Partagez sur :

Jeudi, Thierry Frémaux a annoncé la 70e sélection officielle du Festival de Cannes. Un moment important pour tout le monde, et aussi pour les producteurs de petits films.

Une sélection à Cannes peut changer la carrière d'un film. Et pas seulement pour les têtes d'affiche incontournables. Les producteurs de films à petit budget ont eux aussi tout intérêt à figurer dans la compétition. 

"Il serait peut-être passé inaperçu". Pour des longs-métrages comme Divines (2016) ou encore Mustang (2015), difficile d'entrer dans la lumière sans un coup de pouce promotionnel. Pour ces films à petit budget, Cannes représente en effet une véritable rampe de lancement. Pour Anne Guimet, ancienne attachée de presse du Festival, c'est par exemple la Croisette qui a révélé le film Much Loved du Marocain Nabil Ayouch, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs. "Quand le film est sorti en salles, il y avait déjà eu beaucoup d'articles, de buzz autour de ce film donc les gens l'attendaient. Sinon, il serait peut-être passé inaperçu", affirme-t-elle.

>> A lire aussi : "70e édition du Festival de Cannes : découvrez la sélection officielle"

L'effet Cannes. Sélectionné à la Semaine de la Critique, Grave, de Julia Ducournau, a fait sensation en 2016. Aujourd'hui, le film est distribué partout dans le monde. Pour l'équipe du film, c'est tout simplement de la folie. "On s'est même retrouvé face à un problème structurel. On est une toute petite société de production et on nous propose tellement de projets que ça nous occupe pendant trop de temps. On n'a absolument plus les moyens de recevoir de nouveaux projets", confie le producteur de Grave, Jean des Forêts. Cerise sur le gâteau, il a même été approché par l'actrice américaine Nicole Kidman.