Fabrice Luchini, homme à fables

  • A
  • A
Fabrice Luchini, homme à fables
@ Maxppp
Partagez sur :

Fabrice Luchini, grand admirateur de Jean de La Fontaine, reprend avec talent une vingtaine de fables dans Variations.

Ce sont toujours les plus productifs qui se disent les plus paresseux. Ainsi se considérait le grand fabuliste Jean de La Fontaine, qui avait composé lui-même son épitaphe :  

Jean s'en alla comme il étoit venu,

Mangeant son fonds après son revenu ;

Croyant le bien chose peu nécessaire.

Quant à son temps, bien sçut le dispenser :

Deux parts en fit, dont il souloit passer

L'une à dormir, et l'autre à ne rien faire.

 

On ne connait bien souvent le poète qu’à travers des fables apprises par cœur à l’école ; des textes que l’on associe trop vite à un public de jeunes enfants. Leur portée est pourtant bien plus subversive que ne le laisse entendre la simplicité des vers.

Jean-Jacques Rousseau disait même que ces fables, à l'apparence seule innocente, n'étaient pas à mettre entre toutes les mains : "On fait apprendre les fables de La Fontaine à tous les enfants, et il n'y en a pas un seul qui les entende ; quand ils les entendraient ce serait encore pis, car la morale en est tellement mêlée et si disproportionnée à leur âge qu'elle les porterait plus au vice qu'à la vertu." Pour nous le faire entendre, Fabrice Luchini interprète avec talent une vingtaine de fables dans Variations

Qui s'est mis un jour à déclamer la fable Le Corbeau et le Renard en verlan à une vitesse de diction ébouriffante devant une assistance hilare? Fabrice Luchini, qui d'autre. Luchini l’incorrigible, l’intenable, à son tour "se sert d'animaux pour instruire les hommes", en y ajoutant sa patte bien sûr : quelques retours en arrière enthousiastes, une diction forte ou haletante dont lui seul a le secret, exubérance et apartés exaltés susurrés au public, l’acteur incarne le texte avec intelligence.

Derrière le Luchini des plateaux de télévision, cabotin, il y a un grand interprète. On l’a vu dire du Céline comme personne, triompher dans la lecture de Philippe Muray. Luchini est un traducteur incomparable lorsqu’il aime un texte. Il nous le fait immédiatement aimer. Cette fois encore, l’acteur prend des libertés, s’amuse autour du thème, des mots, nous donne à entendre sa musique, son rythme et même, presque, son œuvre à lui.

Découvrez un extrait exclusif du DVD : Le rat qui n’était pas un éléphant 

 

 Fabrice Luchini interprète sur scène La Fontaine et Charles Baudelaire. Un événement filmé pour la première fois, par Yves Angelo. Le coffret Variations regroupe le CD audio, le DVD du spectacle et un livre de 44 pages avec les 20 textes originaux illustrés par Kuntzel + Deygas. Un partenariat Europe 1