Fabien Lecœuvre : Delpech, "un très grand bonhomme"

  • A
  • A
Fabien Lecœuvre : Delpech, "un très grand bonhomme"
Michel Delpech, aux Francofolies de La Rochelle, en 2005.@ FRANCK MOREAU / AFP
Partagez sur :

Michel Delpech est mort samedi soir, près de Paris, à l'âge de 69 ans. Sur Europe 1, Fabien Lecœuvre, spécialiste de la chanson française, lui rend hommage. 

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Michel Delpech a fredonné à l'oreille des Français pendant plusieurs générations, de 1965, son début de carrière, jusqu'à La fin du chemin, une chanson sortie en 2014 dans laquelle il évoque son départ futur avec ces mots : "Voici la fin de mon chemin sur terre, […] adieu la vie, mais je bénie ma chance."

"On perd un personnage très important dans la chanson, qui nous a enchanté pendant presque cinquante ans. C'est une grande tristesse", a réagi Fabien Lecœuvre, spécialiste de la chanson française. "C'était un homme brillant, attachant, très sensible, trop sensible à mon sens, mais comme la plupart des artistes. C'est une immense qualité quand il faut écrire, composer. C'était un très grand auteur, un grand parolier et un très grand bonhomme", décrit-il au micro d'Europe 1.

Michel Delpech savait mieux que personne parler du quotidien. Sa plus grande fierté : sa chanson Les Divorcés, en 1973. "Grâce à lui, on a changé la loi en France, c'est-à-dire qu'à partir de 1975, on a accepté le divorce par consentement mutuel. Sa chanson a changé le regard de la société, et ça il en était très fier, c'était très important", explique Fabien Lecœuvre.

Depuis l'annonce de sa mort, les hommages se sont multipliés. Tous s'accordent pour souligner la mémoire de l'artiste, un poète au grand cœur.

>> Les divorcés, 1973