EXCLUSIF - Mêmes ingrédients, mêmes ressorts comiques : on a vu "Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?"

  • A
  • A
EXCLUSIF - Mêmes ingrédients, mêmes ressorts comiques : on a vu "Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?"
Partagez sur :

Notre journaliste spécialiste du cinéma a vu en avant-première la suite de "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?", dont Europe 1 est partenaire. Un film qui pourrait connaître le même succès que le précédent.

EXCLUSIF

C'est LA comédie attendue de 2019 : Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?, dont Europe 1 est partenaire, sort en salles le 30 janvier. Et quatre ans après la sortie du premier film, Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?, déjà réalisé par Philippe de Chauveron, qui avait fait un carton au box-office avec 12,3 millions d'entrées, ce second long-métrage pourrait connaître le même succès. C'est en tout cas l'avis de Mathieu Charrier, notre spécialiste cinéma, qui a vu le film en exclusivité pour Europe 1.

Le duo Clavier-Nzonzi à la baguette. On retrouve ici exactement les mêmes ressorts comiques que dans le premier film, qui pourraient permettre à ce nouveau long-métrage de connaître le même succès. Tous les ingrédients qui ont fait la recette de Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ? s'y retrouvent. Le duo des beaux-pères, d'abord, incarnés par Christian Clavier et Pascal Nzonzi, est toujours aussi drôle. Après le succès de leur collaboration dans le premier, l'accent a d'ailleurs été mis sur ce duo Claude Verneuil-André Koffi.

Grande opération séduction chez les Verneuil. Si Claude Verneuil est toujours aussi intolérant et sa femme, Marie - incarnée par Chantal Lauby - toujours autant perchée, les choses ont avancé pour leur quatre filles chéries. Isabelle, Odile, Ségolène et Laure ont décidé de partir vivre dans les pays d'origine de leurs gendres. Mais ces derniers, qui tentent toujours de monter un business ensemble, galèrent. Le couple Verneuil organise donc une grande opération séduction de leurs gendres, sur leurs terres, à côté de Chinon. Une opération d'autant plus facile à organiser que Christian Clavier a désormais du temps après la revente de son étude notariale.

L'homosexualité comme nouveau thème abordé. Et que serait un nouveau "Bon Dieu" sans son lot de sujets d'actualités ? Après les questions religieuse et raciale du premier film, Philippe de Chauveron aborde cette fois un autre sujet brûlant : l'homosexualité. Un sujet qu'aurait bien aimé éviter André Koffi. Fier de voir Viviane, la fille de la famille, rencontrer quelqu'un, le papa ne cache pas son plaisir de savoir cette personne chrétienne et black. Un profil idéal pour lui... sauf qu'il s'agit d'une femme ! On vous laisse imaginer la réaction de ce père à la tolérance très limitée, qui fait beaucoup rire Claude Verneuil...