Eurovision 2017 : le candidat croate accusé d'homophobie

  • A
  • A
Eurovision 2017 : le candidat croate accusé d'homophobie
Le candidat croate, Jacques Houdek, s'est fait précédé par sa réputation@ SERGEI SUPINSKY / AFP
Partagez sur :

"Homophobe de l'année", "homophobe de la décennie", en Croatie, le candidat national à l'Eurovision collectionne les titres mettant en avant sa tendance à l'homophobie.

Outre sa performance vocale en duo avec lui-même, le candidat croate à l'Eurovision 2017, Jacques Houdek, a fait parler de lui pour avoir été accusé à plusieurs reprises d'homophobie, rapporte The Independent dimanche

Une figure importante de la musique. Très connu en Croatie pour avoir sorti treize albums à succès, Jacques Houdek a également tenté plusieurs fois de participer à l'Eurovision depuis 2002. Il est par ailleurs juré dans l'édition croate de l'émission The Voice depuis 2011. Une omniprésence dans le domaine musical qui ne l'empêche pas d'avoir une réputation d'homophobe. 

Un retour à Sodome et Gomorrhe ? En 2005, le chanteur avait affirmé au magazine Tena que "les populations gay et lesbiennes ne peuvent pas être égales aux autres citoyens parce que cela signifierait un retour à Sodome et Gomorrhe". Le site Internet Gay Star News lui avait octroyé le titre de "Homophobe de l'année" en 2006, après que le chanteur ait appelé les unions entre personnes du même sexe "malades". 

"Homophobe de la décennie". Cinq ans plus tard, l'Association Internationale lesbienne, gay, bisexuelle, trans et intersexuelle l'a inscrit sur sa liste des "personnalités publiques qui ont fait des déclarations homophobes". Quant à la Zagreb Pride, elle lui a décerné le titre d'"Homophobe de la décennie". En réponse à ces accusations, Jacques Houdek avait publié une lettre d'excuses sur sa page Facebook dans laquelle il affirmait avoir des amis gays et ne pas être homophobe. "Je suis dans la musique pour l'amour", avait-il écrit. 

Retrouvez sa prestation lors de la finale de l'Eurovision 2017 :