Emma Luchini, dans les pas de son père

  • A
  • A
Partagez sur :

CINÉ - La fille de Fabrice Luchini, scénariste et réalisatrice, dirige son père dans "Un début prometteur", sur les écrans mercredi. 

Un début prometteur, sur les écrans mercredi, raconte l'histoire d'un écrivain désabusé, abîmé par l'existence, qui décide, à la sortie d'une nouvelle cure de désintox', de passer quelques temps chez son père, incarné par Fabrice Luchini. Un titre qui convient parfaitement pour incarner la carrière d'Emma Luchini, la réalisatrice du film et fille de. 

Ce long-métrage n'est pas, en effet, le premier de la fille de Fabrice Luchini. Avant de confier un rôle de père à son père, la jeune femme de 36 ans a commencé par des courts-métrages (Sur ses deux oreilles) et a même décroché le César du Meilleur court métrage pour La Femme de Rio, en 2015. Elle signe aussi son premier long-métrage en 2010, Sweet Valentine, avec notamment l'acteur Vincent Elbaz. 

En famille.Un début prometteur s'est d'ailleurs un peu "fabriqué" en famille puisqu'Emma Luchini a aussi choisi d'adapter le roman de son compagnon, l'écrivain et scénariste Nicolas Rey. "J'ai adoré l'idée de ces deux frères se croisant à deux stades totalement opposés de leur existence. (...) C'est l'opposition entre forces sombres et forces lumineuses qui m'a attirée dans cette histoire. C'est aussi la vision des trois hommes face à l'amour", a-t-elle confié.

Confidences père/fille. Emma Luchini a aussi avoué avoir eu un peu "le trac" à l'idée de diriger "Fabrice", comme elle l'appelle en public, "au-delà du fait que ce soit mon père, de diriger l'acteur que c'est avec la carrière qu'il a", a-t-elle déclaré sur France 2, au micro de Marie Drucker. Le père a, lui, fait quelques confidences à propos de leur relation père-fille, pas toujours évidente. "Tu croyais que j'étais un cousin, tu te rappelles ?" lance le comédien à la réalisatrice. "Il était là sans être là", a acquiescé sa fille. Fabrice Luchini a expliqué cette incroyable confusion par le fait qu'à l'époque, il n'était "pas prêt pour être père".