Elie Semoun dans la peau de François Pignon au théâtre

  • A
  • A
Elie Semoun dans la peau de François Pignon au théâtre
Au cœur de cette comédie de Francis Veber, un comptable sur le point de se faire virer, se fait passer pour un homosexuel dans l'espoir de garder son poste.@ B. Richebé
Partagez sur :

CULTE - Francis Veber a adapté son film Le Placard au théâtre. Il a choisi Elie Semoun pour incarner François Pignon.  

Qui n’est jamais tombé sur le personnage de François Pignon, le célèbre "con" attachant du cinéma français ? Le personnage a été incarné avec brio par Jacques Villeret dans le Dîner de cons, sorti en 1998, ou encore par Daniel Auteuil, qui formait avec Gérard Depardieu et Thierry Lhermitte un trio comique dans Le placard, sorti en 2001. Au cœur de cette comédie de Francis Veber, un comptable sur le point de se faire virer, se fait passer pour un homosexuel dans l'espoir de garder son poste. C’est l’auteur du film qui a choisi de l’adapter au théâtre, avec Elie Semoun dans le costume de François Pignon. Le comédien sera vendredi sur les planches du Théâtre de Des Nouveautés, à Paris. 

Un Pignon, mais "Sémounisé ". Pas trop difficile de passer après Daniel Auteuil ? "Non, répond Elie Semoun, qui était l’invité d’Europe 1 Midi, le 14 janvier. "Là c’est du théâtre, et puis chaque fois qu’on reprend un personnage, on l’adapte." L’acteur a donc "Sémounisé" Pignon, dit-il. Sur la scène il l’incarne à sa manière, "sans faire pour autant un one-man-show", précise-t-il.  

Regardez François Pignon, immortalisé par Daniel Auteuil dans le film de Francis Veber, en 2001 …



Veber a ajouté 10 pages au scénario.  La pièce, explique Elie Semoun, rivalise avec le film sur le plan comique. L’acteur a d’ailleurs apporté sa contribution. Après lecture du scénario, il a demandé à Francis Veber de retravailler un peu le texte pour le rendre plus théâtral : "Si les gens viennent au théâtre, a priori, sans prétention, ils vont avoir envie de rire avec moi, explique-t-il " et certaines scènes sont un peu plates, parce que le personnage est sans saveur, un peu passe-partout". Francis Veber a joué le jeu. Le metteur en scène a même rajouté une dizaine de pages au script pour le rendre plus drôle.

Le Placard / La nouvelle pièce de Francis Veber avec Elie Semoun

© B. Richebé


Une adaptation délicate. Malgré tout, il a fallu trouver des astuces pour adapter le film au théâtre. Veber a gardé 39 séquences, alors que le film en compte beaucoup plus. Les acteurs passent sans arrêt d’une pièce à l’autre à l’écran, il fallait donc faire le tri, raconte Elie Semoun : "Au théâtre c’est compliqué, ça veut dire qu’à un moment, on se trouve dans mon appartement, deux secondes plus tard il y a une scène dans l’usine, après je reviens dans mon appartement, après c’est la machine à café…" Si Francis Veber est "un grand orchestrateur", il est surtout " très pointilleux", explique Elie Semoun, alors qu’il s’agit d’une première collaboration pour les deux hommes. L’acteur, qui travaille en ce moment sur un nouveau spectacle, comprend l’importance de se montrer vigilant sur chaque mot. "L’humour, c’est d’une précision diabolique", confie-t-il.

Le Placard, une pièce écrite et mise en scène par Francis Veber avec Élie Semoun, Laurent Gamelon et Philippe Magnan : à partir du 24 janvier, au Théâtre des Nouveautés.

sur le même sujet, sujet,

INTERVIEW - Elie Semoun "ne sais toujours ce que pense Dieudonné"

INTERVIEW - Elie Semoun "veut parler du Dieudonné d'avant"

VIDEO - Elie Semoun répond à Dieudonné