Ecologie : en vert et pour tous

  • A
  • A
Ecologie : en vert et pour tous
Partagez sur :

Les émissions de CO2 sont depuis quelques années la marotte des constructeurs. Mais au volant aussi, chaque conducteur se doit d'avoir une conduite éco-responsable.

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a publié au cours de ces dernières semaines son palmarès annuel des voitures "les plus propres" sur le marché français, en tout cas celles émettant le moins d'émissions de CO2. Si logiquement ce sont les citadines qui arrivent en tête du palmarès, le seul moyen de transport ne suffit pas et il en va du type de conduite adopté par chaque automobiliste afin de collaborer plus efficacement à une meilleure maîtrise de la pollution ambiante. Pour ce faire, adopter quelques règles de base essentielles suffit souvent à donner des résultats intéressants.

Simples réflexes

Et tout commence par des réflexes tout simples. L'Ademe a ainsi calculé que juste réduire de 10 km/h sa vitesse sur autoroute, permet d'économiser 5 l de carburant et 12 g de CO2 sur 500 km, ce qui représente une réduction de 12,5 % des émissions de gaz à effet de serre.

Rouler dans un véhicule parfaitement réglé mécaniquement, afin notamment de polluer le moins possible, est évidemment un préalable indispensable. Puis, place à quelques vérifications d'usage. Notamment en terme de gonflage de ses pneumatiques mais également quant au choix de ces derniers. On citera par exemple (mais chaque manufacturier dispose de son pneu "écolo") le Cinturato P7 de Pirelli, sans aucun d'additif polluant utilisé dans la production ni rejeté dans l'envrionnement, et avec des émissions de CO2 et nuisances sonores réduites grâce à la baisse de la résistance au roulement, le tout au bénéfice d'un haut rendement kilométrique. Autre élément essentiel : la charge de son véhicule, responsable d'une consommation de carburant parfois largement revue à la hausse.

Le choix des pneus

Mais une conduite responsable au volant induit par ailleurs une attitude citoyenne. Autrement dit, démarrer sans donner d'intempestifs coup de gaz, ne jamais laisser tourner inutilement son moteur, passer tranquillement le rapport supérieur, éviter les trop fortes et longues accélérations et les freinages brutaux. Idéalement, une fois en rythme de croisière, il faut ainsi conserver une vitesse constante en n'écrasant pas totalement la pédale de droite et en conservant le dernier rapport. Bref, à l'heure des prochains grands départs en vacances, tout un dispositif qui vous fera profiter du paysage en le maltraitant le moins possible.

par Autonews.fr

Jeudi 25 juin, les Experts Europe 1 répondent à toutes vos questions sur l'automobile.