E3 : PSP GO, l'arme anti-DSi de Sony

  • A
  • A
E3 : PSP GO, l'arme anti-DSi de Sony
Partagez sur :

Sony a dévoilé mardi au salon E3 du jeu vidéo sa PSP Go, dernière déclinaison en date de sa console portable PSP. Il espère venir concurrencer la célèbre DS de Nintendo, qui a sorti début avril sa troisième version, baptisée DSi.

Le deuxième jour de l'E3, le plus grand salon du jeu vidéo aux Etats-Unis, aura été la journée de Sony et Nintendo. Le premier a dévoilé mardi sa PSP (PlayStation Portable) Go. De la taille d'un smartphone et 40% plus légère que la PSP, la PSP Go dispose d'un écran large coulissant, dévoilant deux blocs de boutons. Elle est dotée de la technologie Wifi et de 16 Go de mémoire. Elle sera commercialisée le 1er octobre en Amérique du Nord et en Europe pour environ 250 dollars (175 euros). Grâce à elle, Sony espère endiguer ses pertes de parts de marché face à son concurrent de toujours, Nintendo.

Nintendo a annoncé mardi des chiffres faramineux : 8 petites semaines ont suffi pour écouler un million de DSien Europe, cinq semaines de moins qu’il n’en avait fallu à la Nintendo DS Lite pour accomplir une telle performance. Lancée le 3 avril en Europe, la console propose une multitude d'applications, notamment le téléchargement de nouveaux logiciels en plus des 1.000 jeux déjà disponibles sur Nintendo DS. Fort de son succès, Nintendo annonce qu'il n'y aura pas de baisse des prix.

De son côté la Wii continue d'impressionner. La console de salon était encore en tête des ventes en avril. En tout, Nintendo en a vendues 16 millions en Europe (50,39 millions dans le monde) depuis son lancement fin 2007. La Wii Fit s'est écoulée à 18,22 millions d'exemplaires. Une mise à jour baptisée Wii Fit Plus est annoncée pour la fin de l'année. Parmi les autres sorties attendues, Wii Sport Resort le 24 juillet et un nouveau jeu Mario Bros vers décembre.