Doria Tillier : "La vérité amène presque toujours vers le bon chemin"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

A l'affiche du film "Le jeu" qui interroge sur la vérité et les non-dits, la comédienne Doria Tillier s'est déclarée en faveur de la franchise. 

INTERVIEW

Toute vérité est-elle bonne à dire ? Ce sujet de philo est mis en pratique dans le film Le Jeu sorti le 17 octobre. Sept amis, trois couples et un célibataire, dînent ensemble et décident de faire un jeu qui consiste à poser son téléphone au centre de la table. Tout ce qui arrive dans les portables au cours de la soirée est dévoilé publiquement : "les textos, on les lit à voix haute, les coups de fil, on met le haut-parleur", explique Doria Tillier qui joue l'une des convives, aux côtés, entre autres de Stéphane de Groodt et Bérénice Bejo. L'actrice était l'invitée du Grand journal de Philippe Vandel, samedi pour évoquer ce rôle. L'occasion pour elle de faire part de sa vision de la vérité.

"Comme dans la vie" Dans le film, adapté d'un précédent long-métrage italien, le jeu peut s'avérer dangereux car fort en découvertes plus ou moins agréables. Au fil des scènes, la comédie à suspense monte en pression. "Le réalisateur Fred Cavayé vient d'ailleurs du thriller", précise l'actrice qui joue un personnage avec "une grande part d'enfance et une grande part d'optimisme". "Les choses négatives, elle décide de ne pas les voir." Tantôt moral ou sordide, le film a une fin que l'on peut voir comme un bien ou en mal : "Ça se termine comme dans la vie", tranche l'actrice. "J'ai une vision assez pessimiste", ajoute-t-elle.

Franc-parler au Grand journal. Quant à la question de savoir si toute vérité est bonne à dire, Doria Tillier penche pour l'affirmative : "De façon générale, la vérité amène presque toujours vers le bon chemin, même si elle peut être dure à dire, dure à entendre. Je trouve qu'il ne faut pas toujours redouter la fâcherie, le conflit, parce que si on fait ça, franchement on s’ennuie et on vit sur des choses tellement fausses que ça pète ailleurs", considère-t-elle. L'actrice avait d'ailleurs déjà fait montre de son franc-parler face à Nicolas Bedos dans une séquence devenue culte du Le Grand Journal de Canal +. 

Au micro d'Europe 1, la comédienne a commenté la réaction de l’intéressé à l'époque : "Il était partagé. Il a trouvé ça drôle, surprenant. Lui comme moi, on aime bien les choses qui bousculent un peu et qui sortent de l’ordinaire. Ça l'a amusé. Après, j'ai le souvenir qu'il a pu être un peu agacé qu'on parle finalement plus de ça que du contenu [de son] livre", souligne l'actrice.