Didier van Cauwelaert raconte son "appel au secours" à Jean-Paul Sartre

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Didier van Cauwelaert raconte comment il a réussi à obtenir l'autorisation de Jean-Paul Sartre pour jouer sa pièce "Huis Clos" à 17 ans.

Didier van Cauwelaert aime aller vite. A seulement 17 ans, il tente de monter la pièce de Jean-Paul Sartre, Huis Clos. mais à quelques jours de la première représentation, il apprend avec désarroi qu'il a oublié de demander l'autorisation de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques. Concrètement, il n'a pas le droit de jouer la pièce.

"Autorisation jouer Huis Clos." Avec l'énergie du désespoir, il écrit directement à Jean-Paul Sartre chez Gallimard. "C'était un appel au secours", explique-t-il au micro d'Europe 1. Sept jours plus tard, la réponse arrive par télégramme : "Autorisation jouer Huis Clos."

"Merci de m'avoir redonné raison." Plus tard, Didier van Cauwelaert recevra une autre lettre, en bonne et due forme cette fois-ci, signée de la main de Jean-Paul Sartre : "Des amis ont vu votre mise en scène de Huis Clos, ils m'ont dit que la salle riait. Lorsque j'ai écrit cette pièce, je pensais avoir fait une comédie mais tout le monde a su m'en dissuader. Merci, une trentaine d'années plus tard, de m'avoir redonné raison."

"J'avais commencé mes rapports avec Sartre par un acte de faussaire." Mais l'histoire ne s'arrête pas là : "J'avais commencé mes rapports avec Sartre par un acte de faussaire. J'avais entendu que pour être publié il fallait être connu et on m'avait aussi dit qu'il fallait des lettres de recommandation. (...) J'avais recopié son écriture et je m'étais fait une lettre de recommandation. Ça n'a rien donné !" C'est donc avec beaucoup de culot que Didier van Cauwelaert est devenu l'écrivain qu'il est aujourd'hui.