Delphine de Vigan : le Renaudot est "une forme de reconnaissance"

  • A
  • A
Delphine de Vigan : le Renaudot est "une forme de reconnaissance"
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

Pour l'auteure de "D'après une histoire vraie", le prix Renaudot est "une forme de reconnaissance après quinze ans de travail".

L'écrivain Delphine de Vigan, 49 ans, qui a remporté mardi le prix Renaudot a estimé qu'il s'agissait d'"une forme de reconnaissance après quinze ans de travail", se disant "très contente" que cela "lui arrive maintenant".

Une reconnaissance du milieu littéraire. "C'est une reconnaissance du milieu littéraire à laquelle je suis très sensible", a souligné l'auteure, seule femme en lice pour le Renaudot. Il s'agit d'"une reconnaissance différente", a-t-elle expliqué. "J'ai la chance d'avoir déjà celle de lecteurs, mais je pense qu'un prix comme celui-là peut permettre de rencontrer d'autres lecteurs."

Un mélange des codes littéraires contemporains. "Ce livre est un hommage, j'espère, à la lecture et à l'écriture. Il parle des coulisses de la création et mélange les codes de la littérature contemporaine", a-t-elle ajouté.

Son livre, "D'après une histoire vraie" (JC Lattès), a déjà été vendu à plus de 107.000 exemplaires, un des meilleurs chiffres de vente de la rentrée. C'est un roman terriblement malin, volontairement placé sous le signe de Stephen King.

>> "D'après une histoire vraie", coup de coeur culturel de Pierre De Vilno :