Décoration posthume pour la photographe Leïla Alaoui, victime du terrorisme

  • A
  • A
Décoration posthume pour la photographe Leïla Alaoui, victime du terrorisme
Une fondation portant son nom a été créée en mars 2016 "pour faire perdurer les valeurs de respect et d'humanisme qui lui étaient si chères".@ capture d'écran TV5
Partagez sur :

Victime d'un attentat à Ouagadougou, la photographe Leïla Alaoui va être décorée à titre posthume. 

La photographe franco-marocaine Leïla Alaoui, victime d'un attentat à Ouagadougou début 2016, va être promue commandeur de l'ordre des Art et des Lettres à titre posthume, a annoncé vendredi le ministère de la Culture dans un communiqué.

Cérémonie au Maroc. Les insignes des Arts et des Lettres seront remises ce vendredi à sa mère par l'homme d'affaires Pierre Bergé, au cours d'une cérémonie au Maroc. Photographe humaniste, la jeune femme avait été grièvement blessée par balles lors de l'attaque d'un restaurant de Ouagadougou le 15 janvier 2016, et était décédée peu après, à l'âge de 33 ans.

Envoyée au Burkina par Amnesty international. L'attentat, revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), avait fait une trentaine de morts. Leïla Alaoui avait été envoyée au Burkina par l'ONG Amnesty international pour un projet de documentaire sur les violences faite aux femmes. Une fondation portant son nom a été créée en mars 2016 "pour faire perdurer les valeurs de respect et d'humanisme qui lui étaient si chères", souligne le ministère qui va soutenir les premiers projets développés en France.