Mort de François Dupeyron, réalisateur de "La Chambre des officiers"

  • A
  • A
Mort de François Dupeyron, réalisateur de "La Chambre des officiers"
@ RAFA RIVAS / AFP
Partagez sur :

Le cinéaste français est mort jeudi à l'âge de 65 ans des suites d'une longue maladie.

On lui doit "La Chambre des officiers" ou encore "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran". Le cinéaste français François Dupeyron est mort jeudi à l'âge de 65 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé sa famille à l'AFP.

Passionné par les sans-grades et les "cabossés" de la vie. Evoluant à la marge du cinéma français, loin des grosses productions formatées, François Dupeyron laissera quelques films sensibles et singuliers, de son premier long-métrage "Drôle d'endroit pour une rencontre" réunissant le duo Depardieu-Deneuve, au dernier "Mon âme par toi guérie" (2013).


Cinéaste à la fibre sociale passionné par les sans-grades et les "cabossés" de la vie, il avait aussi réalisé "La chambre des officiers" (2001) sur les gueules cassées de la Première guerre mondiale, sans doute son film le plus connu, avec Eric Caravaca et Denis Podalydès, et "Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran" (2003), qui avait valu à Omar Sharif le César du meilleur acteur.

Il s'est aussi intéressé à l'immigration clandestine en racontant, avec une économie de moyens et de dialogues, les péripéties d'un jeune kurde en quête d'Angleterre ("Inguélézi", 2003) et le quotidien parfois drôle, et parfois moins, des habitants d'une cité de banlieue parisienne ("Aide-toi, le ciel t'aidera", 2008).