De l’amiante retrouvée au musée Carnavalet

  • A
  • A
De l’amiante retrouvée au musée Carnavalet
Partagez sur :

La mairie de Paris est au courant "depuis plusieurs années" et n'a pas encore agi, a affirmé mardi le syndicat parisien Supap-FSU.

Le musée Carnavalet, situé en plein cœur du Marais, présente de l'amiante dans un état dégradé, dans plusieurs salles ouvertes au public, a dénoncé mardi le syndicat Supap-FSU, soulignant que la mairie de Paris était au courant "depuis plusieurs années" et n’a pas encore agi.

Selon le syndicat, les pièces contaminées par de l’amiante dégradée sont "les salles du premier étage qui accueillent un nombreux public, l’atelier d’action culturelles qui reçoit les enfants, les locaux du secrétariat et les sous-sols d’un autre bâtiment".

Toujours selon le syndicat, "aucune information détaillée n’a été donnée" par la mairie aux personnels et "aucune date de travaux de désamiantage n’est planifiée" alors que le moment limite légale pour la réalisation des travaux a été fixée au 2 novembre, soit trois ans après le bouclage du dossier technique amiante, fin 2006.

Danielle Pourtaud, adjointe au maire de Paris chargée du Patrimoine, a cependant annoncé lundi soir que l'amiante dégradée sera enlevée en septembre.

Le Supap-FSU demande la constitution d’une commission d’enquête, la mise en place dès maintenant des travaux de désamiantage, un calendrier de visites médicales pour les personnels exposés et la communication immédiate à tous les élus du Comité Hygiène et Sécurité des documents de "Diagnostic Amiante" de l’ensemble des musées municipaux parisiens.

Enfin, le syndicat souhaite la fermeture "au moins partielle" du musée, "si la sécurité ne peut être assurée par la Ville de Paris".