De Godard et Charlie, l'art pris pour cible

  • A
  • A
De Godard et Charlie, l'art pris pour cible
@ MAXPPPP
Partagez sur :

Des films ou des oeuvres d'arts ont par le passé suscité l'ire de musulmans ou de catholiques.

Un cinéma incendié, des photos vandalisées, des représentations de théâtre perturbées... Les intégristes n'apprécient pas toujours la liberté de ton des artistes sur la religion. Et la culture a parfois fait les frais de leur colère. Qu'il s'agisse du Christ ou de Mahomet, de Jean-Luc Godard ou de Scorsese, Europe1.fr a retrouvé les précédentes affaires qui ont agité catholiques ou musulmans.

1985. Jean-Luc Godard choque avec Je vous salue Marie. La sortie d'un film de Jean-Luc Godard passe rarement inaperçue. Mais au milieu des années 80, ce film qui transpose la Nativité dans le monde moderne provoque un vrai scandale. A Nantes, des intégristes catholiques s'installent devant le cinéma qui projette le long métrage et prient pendant toute sa durée. Le film sera censuré en France et à l'étranger.

A l'époque, des punks défendent le film :

1988. L'Américain Martin Scorsese se heurte aux Catholiques avec La dernière tentation du Christ. Là encore, ils n'apprécient pas la vision de l'Evangile filmée par le cinéaste. Les passions se déchaînent tant aux Etats-Unis qu'en Europe. A Paris, seules deux salles acceptent de continuer à projeter le film. Le cinéma Saint-Michel est même incendié, faisant une dizaine de blessés.

Regardez la bande-annonce :

2006. Les caricatures de Mahomet provoquent un tollé mondial. Des caricaturistes danois publient en septembre 2005 dans le Jyllands-Posten douze dessins, en réponse à un auteur qui se plaignait de ne voir aucun illustrateur vouloir travailler pour son livre sur Mahomet après l'assassinat du réalisateur néerlandais Theo van Gogh. Mais la représentation du prophète Mahomet - et notamment celle qui le montre coiffé d'un turban dans lequel se trouve une bombe - ne plaît pas à certaines communautés musulmanes qui organisent des manifestations. Les caricatures qui avaient pour thème l'autocensure et la liberté de la presse ont été reprises par de nombreux journaux à l'étranger, dont Charlie Hebdo ou France-Soir en France, en signe de soutien.

2011. Des photos de crucifix déplaisent. Une croix plongée dans de l'urine, c'est peut-être de l'art mais ça choque certains Catholiques. Immersion, Piss Christ, une photo de l'Américain Andres Serrano, présentée dans un musée d'Avignon, a été détruite par deux visiteurs. Avec un marteau et un tournevis, ils s'en sont pris à deux oeuvres. L'exposition s'est poursuivie avec les photos abîmées, présentées telles quelles.

piss christ degrade endommage maxppp 930620

© MAXPPP

2011. Une pièce de théâtre est taxée de "christianophobie". Sur le concept du visage du fils de Dieu, de l'Italien Romeo Castellucci, a fait scandale dès sa présentation cet été au Festival d'Avignon. La première, le 24 octobre, au Théâtre de la Ville à Paris a été perturbée : des jeunes catholiques ont tenté de s'enchaîner aux grilles du théâtre pour empêcher la représentation avant d'investir la scène pendant une demi-heure sous les huées du public. Ils jugent la pièce "blasphématoire" et assurent qu'elle est une "salissure délibérée de la Face du Christ" - pendant la pièce, des enfants jettent des grenades en plastique sur un portrait géant du Christ et un vieil homme incontinent macule le tableau de ses excréments.