Darmon : Johnny sur scène ? "Même pas en rêve"

  • A
  • A
Darmon : Johnny sur scène ? "Même pas en rêve"
Partagez sur :

Jean-Claude Darmon, ami de Johnny Hallyday, donne sur Europe 1 des nouvelles de la star, qui "entend tout" dans son coma artificiel.

Depuis l’hospitalisation de Johnny Hallyday, la semaine dernière à Los Angeles, ses proches se relaient à son chevet. Alors que le rockeur est toujours plongé dans un coma artificiel, afin de lui éviter de souffrir, Jean-Claude Darmon, homme d’affaires et ami de longue date de Johnny Hallyday, a répondu aux questions de Marc-Olivier Fogiel, lundi sur Europe 1.

Il a tenu à rassurer les fans, en rappelant que Johny est "hors de danger", et qu’"il est plongé dans un coma uniquement pour ne pas avoir de souffrance". Un état dans lequel Johnny entendrait tout : "Il est dans un sommeil approfondi, je soupçonne qu’il entende tout, parce qu’il a des réactions. D’ailleurs, il nous serre la main".

S’il va mieux, Johnny Hallyday ne devrait toutefois pas remonter sur scène le 8 janvier, comme prévu, d’après Jean-Claude Darmon. "Si vous voulez mon avis personnel, même pas en rêve. Il va mettre plusieurs semaines avant d’être au top", a indiqué l’ami de la star et parrain de Joy, sa dernière fille, au micro de Marc-Olivier Fogiel.

Un expert français doit se rendre auprès de Johnny Hallyday lundi, afin d’évaluer son état de santé, et de décider s ‘il pourra ou non reprendre sa tournée.

Une série de concerts durant lesquels il a beaucoup souffert, comme le raconte Jean-Claude Darmon : "Johnny est un extraterrestre. Il est capable de supporter une énorme dose de douleur (…) Pendant certains concerts, la façon dont il souffrait, c’était abominable. Je suis déjà venu le voir à un concert accompagné d’un ostéopathe".

Malgré toutes ces épreuves, Jean-Claude Darmon rappelle que "dire à Johnny de faire attention, ça n’a aucun sens, il vit à 100 à l’heure". Un tempérament de feu qui n’est pas responsable, selon lui, de son départ aux Etats-Unis 48 heures seulement après son opération d’une hernie discale à Paris : "Si on lui avait dit qu’il y avait danger, il aurait écouté. C’est aberrant qu’il n’y ait pas eu de suivi". D’après son ami, Johnny, qui doit se réveiller de son coma en début de semaine, "reste le Johnny qu’on a connu, et ne souffrira d’aucun autre dégât que les jours et semaines durant lesquels il en aura bavé".

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Jean-Claude Darmon par Marc-Olivier Fogiel en cliquant ici.

> Johnny Hallyday est sorti du coma

> Qui paie quoi si la tournée est annulée ?