Dany Boon : "La comédie d'action est devenue rare en France"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'acteur réalisateur revient dans "Raid dingue", une comédie qui met en scène un binôme singulier : un misogyne et un Pierre Richard au féminin. Le film, présenté au festival de l'Alpe d'Huez la semaine dernière, sort en salles le 1er février.

INTERVIEW

Raid dingue a ouvert le 20e festival de l'Alpe d'Huez mardi. Dans ce film de Dany Boon, une fliquette jouée par Alice Pol essaie d'entrer au Raid. Son courage n'a d'égal que sa maladresse. Contre toute attente, elle réussit à y être affectée et devient la binôme d'un certain Eugène Foissard dit Poissard, campé par Dany Boon. Les deux acteurs étaient les invités d'Un dimanche de cinéma au lendemain de l'annonce du palmarès du festival qui a couronné L'ascension.

Comédie d'action. Le film est une comédie d'action, qui louche du côté de Gérard Oury ou des films avec Belmondo, un genre devenu "rare en France", regrette Dany Boon. Quand il prend sa casquette de réalisateur, il pousse l'action jusqu'à faire exploser le château de Vaux-le-Vicomte. Le réalisateur en profite pour louer "les Français, très doués en effets spéciaux" qui sont "souvent embauchés dans les films américains", précise-t-il. 

Aussi maladroite que son personnage. Quand il enfile sa combinaison du raid en tant d'acteur, Dany Bonn joue un personnage qui se montre au départ misogyne à l'extrême. "En même temps, dans l'histoire, ma femme est partie avec mon frère. Je l'ai très mal vécu et j'ai la haine des femmes", décrit-il. Le personnage féminin, un véritable Pierre Richard, "veut un grand destin, alors elle se prend des grandes claques", résume Alice Pol.

Cette maladresse, Dany Boon l'avait remarqué sur le tournage d'un de ses précédents films Supercondriaque. Il raconte l'anecdote qui a fait d'Alice Pol la comédienne idéale : "Le premier jour de tournage, elle s'est assise sur ma chaise de réalisateur-acteur, s'insurge l'intéressé. Elle avait un thé et l'a renversé dans la pochette où j'avais mon scénario, mes notes, mes dessins !" Résultat : deux ans de boulot bien imbibés.