Dany Boon : "faire rire en direct, ça m'a manqué"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'humoriste est de retour sur les planches pour un one-man show attendu. Il s'est confié à Europe 1 après la première, à Saint-Quentin, dans l'Aisne.

Dany Boon est de retour. Et pas uniquement dans les Hauts-de-France, le nouveau nom de sa région qu'il ne manque pas d'égratigner tant dans le titre de son spectacle - "Dany de Boon des Hauts-de-France" - que durant son show. Il s'est confié à Europe 1 après sa première à Saint-Quentin, dans l'Aisne et raconte son bonheur de retrouver la scène après quatre ans d'absence. Morceaux choisis :

La scène, "un bonheur évident". "Dès que le rideau se lève et que je retrouve le public, j'ai un bonheur évident. C'est ça qui m'a manqué, en fait : de faire rire en direct. Mais j'ai un trac fou car il y a beaucoup de choses nouvelles dans mon spectacle et j'angoisse. Mais quand ça se passe aussi bien [que ce soir], c'est génial".

"Il y a vraiment une magie du music hall". "Ce qui est formidable quand on monte sur scène au music hall et qu'on fait du one man show, c'est le fait de jouer plein d'instruments, de faire du mime. Sur scène, le temps s'arrête, c'est immédiat. On est face au public, on doit être à 100%, on oublie tout ce qu y a autour, tout ce qu'on a dans la vie. Il y a une magie il y vraiment une magie du music hall".

"C'est important de faire rire". "Le monde aujourd'hui est assez dur. Le 21e siècle est très violent et assez terrible, donc je pense que c'est important de faire rire. Je pense que le rire, quand il parle de la vraie vie, qu'il y a un fond un peu triste, ça répare".

"On devient les Hautains et les Hautaines". "Quand je suis dans le Nord, je joue un peu plus sur l'accent qu'à Paris. C'est même très présent, et il y a des moments où je parle un patois assez fort, mais c'est parce qu'on est dans Ch'nord. Enfin dans les Hauts-de-France. Quand j'ai vu qu'on devenait les Hautains et les Hautaines, et plus les Ch'tis, les simples Ch'tis du Nord, ça m'a inspiré un sketch".