Dans la discothèque de...Wendy Bouchard

  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque dimanche, une voix d'Europe 1 fait entrer les auditeurs dans sa discothèque et explique ses coups de cœur. Ce dimanche, Wendy Bouchard fait une percée dans la chanson française.

INTERVIEW

Elle vous réveille tous les week-end dans la matinale d'Europe 1 et on la retrouve aussi sur France 3, le dimanche à 13 h 30 en duo avec Dave. Au micro, la journaliste a cette fois troqué l'actualité contre ses propres choix musicaux.

  • Seras-tu là ? par Véronique Sanson

Michel Berger avait écrit les paroles de ce titre au moment où la chanteuse l'avait quitté. "C'est une histoire d'amour inachevée et éternelle entre Sanson et Berger, commente Wendy Bouchard. Ils étaient deux auteurs compositeurs impressionnants. Il y a cette ressemblance dans ses musiques et le fait que Véronique Sanson ait chanté cette chanson en live en repensant à son premier amour que je trouve magnifique. C'est un titre très émouvant mais il y en a de plus énergiques et de plus rock. Sanson est la plus grande. Elle a une rythmique, une volubilité, une plume superbe. C'est une femme de cœur tellement généreuse et humble. Elle a une telle histoire. En écoutant ses chansons d'amour, elle qui a tant souffert, on comprend comme la vie est inspirante."

La chanteuse, qui sortira un nouvel album en novembre, avait d'ailleurs répondu à cette chanson en composant le titre Je serai là.


  • Mme Pavoshko, de Black M

"J'adore Black M. Cette chanson est géniale. C'est Kev Adams, que j'avais reçu, qui me l'avait fait découvrir, l'histoire non réelle de cette professeure, Madame Pavoshko, qui ne croyait pas en lui, ce sale gosse qui était un cancre à l'école et qui se souvient du manque d'encouragements qu'il avait eu à l'époque, décrit l'animatrice. C'est la génération des Maître Gims, Kenji Girac. Ce sont des musiques qui nous font du bien, donnent du tonus et qui sont assez intelligentes dans leur évocation du passé, de l'enfance parfois difficile. C'est lumineux, ils sont malins ces petits mecs-là."


  • Initials BB, de Serge Gainsbourg

"Il y a tout ce que j'aime de Gainsbourg dans cette chanson. D'abord son histoire d'amour si forte, si brève avec Bardot qui l'a inspirée tellement à l'époque, ce look nouveau aussi de Gainsbourg qui ensuite rencontrera Birkin et qui devient beau. Et il y a ce côté mélodique et symphonique de Gainsbourg. J'aime tout Gainsbourg, un peu moins la période reggae, mais dans cette chanson de 1968, il y a tout se son art."

La journaliste explique aussi que Brigitte Bardot est une de ses amies. "Cela fait dix ans que je la connais et elle me parle de Gainsbourg avec une telle tendresse. C'est pour elle un de ses plus grands amours. Cela a été une relation de 4 mois car elle était avec Gunther Sacks. Elle était très tendue à ce moment-là mais Gainsbourg a écrit ses pus belles chansons pour elle  : Je t'aime moi non plus, Harley Davidson, Bonnie dans Clyde. Elle me racontait ses moments d'amour avec Gainsbourg à La madrague où ils vivaient vraiment d'amour et d'eau fraîche dans ce Saint-Tropez refuge où ils faisaient la vaisselle dans la mer. C'est aussi une période de liberté et de légèreté totale qu'ils assumaient et qui se reflète dans cette chanson."