Dans la discothèque de Thomas Joubert

  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque dimanche, une voix d'Europe 1 fait entrer les auditeurs dans sa discothèque et explique ses coups de cœur. 

Il passe beaucoup de son temps les yeux rivés sur les écrans mais en garde un peu pour la musique, tout de même. Thomas Joubert, qui présente Le grand direct des médias chaque jour en semaine, de 9h à 10h30 sur Europe 1, était l'invité d'Europe 1 Music Club. Il a livré trois titres phares de sa playlist personnelle.

  • I just can't stop loving youde Michaël Jackson

"C'est incontournable, une de mes chansons préférées. Elle figure sur l'album Bad. On revient aux années 1987-1988, ce sont mes années collège et c'était l'époque où la sortie d'un album de Michael Jackson créait l'événement. Sur ce disque, il n'y a que des tubes, mais celui-là en particulier parce qu'il est magique. Ce duo avec Siedah Garrett est magnifique. C'est extrêmement bien produit. Il y a la patte de Quincy Jones qui est derrière tout ça. Et puis le texte ! Il y a une version française de la chanson qui s'appelle "Je ne veux pas la fin de nous" où Michael Jackson chante en français et ça vaut vraiment le coup de l'écouter !"

  • Like a prayer de Madonna

"Après le King, The Queen. A partir du moment où j'ai choisi Michael Jackson, il fallait que je choisisse Madonna qui sont quand même les deux plus grands artistes du 20e siècle. On revient de nouveau dans mes années collège. Ce titre m'a aussi marqué par son clip dans cette église avec ce groupe de gospel. Cette chanson est entraînante et représente les années Madonna comme je les ai vraiment aimées. Elle s'est un petit peu perdu ces dernières années, même si je continue de l'adorer. Chacun de ces nouveaux albums reste un événement. Le dernier est réussi, c'était un petit moins le cas pour l'avant-dernier.

Elle reste une star internationale incontournable et même parmi les nouvelles chanteuses, personne ne lui arrive encore à la cheville. Je peux penser à Lady Gaga, Beyoncé qui sont un peu l'équivalent aujourd'hui mais elle reste la Queen of pop."

  • Morgane de toi de Renaud

"Cette chanson me ramène cette fois dans mon enfance. On est en 1983, c'est la musique qu'écoutent mes parents à la maison. On est bercés par ce titre de Renaud qui est une déclaration d'amour magnifique à sa fille, qui touche tout le monde."

Thomas Joubert était présent pour le retour de Renaud au Zénith de Paris. "J'avais un petit peu peur vu l'état physique dans lequel il est apparu ces dernières années. La voix est vraiment très éraillée. On avait très peur d'être déçus et, en fait, on a passé un concert magnifique. Renaud, on lui pardonne tout aujourd'hui. Evidemment, on ne va pas écouter un chanteur à voix mais il arrive à chanter. Le début du concert était un peu poussif, il était très stressé et au fur et à mesure, la voix se chauffe et il arrive à chanter les chansons. Le public chante mieux et plus fort que lui de toute manière. C'est un karaoké géant où on se remémore tous ces grands souvenirs autour de Renaud."