Dans la discothèque de Pierre de Vilno

  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque dimanche, une voix d'Europe 1 fait entrer les auditeurs dans sa discothèque et explique ses coups de cœur. 

Il est la voix des infos du soir dans Europe nuit, de 22h à 22h30 du lundi au jeudi et un amoureux des belles mécaniques. Il partage sa passion dans l'émission Tout roule, le samedi de 18h10 à 18h45. En plus de l'info et des voitures, il faut ajouter la musique à ses centres d'intérêts. Elle a même été au centre de sa vie puisque le journaliste d'Europe 1 a failli devenir pianiste. Pierre de Vilno a dévoilé trois de ses titres préférés dans Europe 1 Music Club, ainsi qu'en bonus un titre de sa maman, qui était une chanteuse connue en Pologne.


  • Concerto en ut majeur de Mozart

Le morceau a été utilisé comme générique des Mains ont la parole dans les années 70, précise le journaliste. "C'est l'un des morceaux qui m'a convaincu de faire du piano. J'avais 5 ans, on m'a offert un vinyle de Daniel Barenbaum dirigeant l'orchestre de chambre de Londres. Il avait à l'époque - en 1967/68 - fait l'intégrale des concertos de Mozart. Le K.467, le concerto en ut majeur, je l'ai joué moi-même douze ans plus tard à la sortie de l'école normale de musique, pour mon examen de sortie."


  • Les moulins de mon coeur, thème du film Thomas Crown, de Michel Legrand

"Tout le film est bardé de chansons. Celle-ci m'a "servi" entre guillemets parce que The windmills of your mind, c'est la chanson pour emballer. J'avais un grand piano blanc à queue et je commençais à jouer et là, c'était banco ! Champagne ! Tout se terminait sur le piano."


  • How deep is your love, des Bee Gees

"C'est pour moi la chanson réflexe. Si on me dit qu'il faut chanter une chanson là tout de suite, c'est le premier truc qui me vient en tête. C'est une chanson absolument magnifique."