Comment Ridley Scott a "sauvé" son dernier film en évinçant Kevin Spacey

  • A
  • A
Comment Ridley Scott a "sauvé" son dernier film en évinçant Kevin Spacey
Le réalisateur avec Christopher Plummer (à droite), prompt remplaçant de Kevin Spacey.@ FREDERIC J. BROWN / AFP
Partagez sur :

Le cinéaste a dû retourner des scènes avec l'acteur Christopher Plummer et participer au montage la nuit pour que "Tout l'argent du monde" sorte le 27 décembre.

C'est une première. Le film Tout l'argent du monde qui sort ce mercredi en salles, a été "gommé" de toutes les scènes où apparaissait Kevin Spacey. Après que l'acteur a été accusé à de multiples reprises d'agressions sexuelles, le réalisateur du film, Ridley Scott, a décidé de retourner les scènes avec un autre acteur, Christopher Plummer, sans changer la date de sortie du film. 

Une carrière en poussière. Dans la vague qui a violemment bousculé Hollywood à la suite de l'affaire Weinstein, il y a eu le scandale Kevin Spacey. L'acteur a vu sa carrière être réduite à néant : il a été évincé de la série House of cards. Et, à un mois et demi de la sortie de Tout l'argent du monde, il s'est vu effacé du projet au sens propre comme au figuré. 

"On ne peut pas tolérer, cela aurait affecté le film". Le réalisateur l'avait annoncé début novembre. A l'époque, nous avions évoqué sur Europe 1 les pistes qui s’offraient au cinéaste pour le faire disparaître de son film. Après une période de silence, Ridley Scott, lui même s'est finalement exprimé sur le sujet sur le site du magazine Entertainment Weekly : "J'avais presque fini avec le film. J'étais en train de finaliser la musique dans les studios d'Abbey Road et quelqu'un est venu me voir en me disant 'Devine quoi ?'. Et c'est comme ça que ça a commencé. Je me suis assis, j'ai réfléchi et j'ai réalisé que nous ne pouvions pas sortir le film comme ça. On ne peut pas tolérer ce genre de comportement, cela aurait affecté le film. On ne pouvait pas laisser l'action d'une personne affecter le bon travail de toute une équipe, c'était aussi simple que ça."

Entendu sur Europe 1
J'ai tourné depuis le 20 novembre et j'ai passé toutes mes nuits sur le montage. On ne travaille plus avec de la pellicule. C'est numérique, digital et j'envoyais ce que je tournais chaque jour à ma monteuse.

"Ecouter votre intuition". Le réalisateur de Gladiator décide alors de retourner plusieurs scènes malgré la septicité des studios, appelle Christopher Plummer qui accepte, puis les agents des autres acteurs pour leur demander s'ils sont disponibles. Il ne reçoit que des réponses favorables. "Je savais que je pouvais y arriver, je réagis à la vitesse de la lumière. Si vous savez ce que vous faites, vous n'avez pas besoin de faire 19 prises. (...) Après un moment, vous apprenez à écouter votre intuition. J'ai écouté la mienne, j'y croyais."

"Mes nuits sur le montage". La deuxième phase de tournage a pris fin le 29 novembre à Rome. "J'ai tourné depuis le 20 novembre et j'ai passé toutes mes nuits sur le montage. On ne travaille plus avec de la pellicule. C'est numérique, digital et j'envoyais ce que je tournais chaque jour à ma monteuse, elle coupait dedans et je pouvais venir et voir ce que ça rendait après le tournage." Si le réalisateur a également admis que la prestation initiale de Spacey était à la hauteur, la nouvelle version ne semble pas avoir pâti de la polémique. On vous laisse juge avec l'ancienne bande annonce suivie de la nouvelle.