Comment importe-t-on une comédie musicale ?

  • A
  • A
Comment importe-t-on une comédie musicale ?
Partagez sur :

A l’occasion du retour sur scène de Fame, rencontre avec celui qui l’a adaptée en français.

Le Roi Lion, Cabaret, Mamma Mia à la rentrée… Depuis cinq ans, une nouvelle mode est arrivée en France : l’adaptation en français des grandes comédies musicales anglo-saxonnes.

Véritable passionné du genre bien avant que le phénomène n’arrive dans l’Hexagone, Stéphane Laporte est celui qui a adapté la plupart de ces succès. "Sans tomber dans la prétention, je me sens investi d’une mission. Il faut que la France se rende compte à quel point ce genre musical est formidable", s’enthousiasme-t-il.

"Ce n’est pas toujours du Shakespeare"

Stéphane Laporte a ainsi traduit le livret et les chansons de Fame, qui est de retour sur scène depuis le 21 juillet au Casino de Paris. Trois mois de travail on été nécessaires lors de sa création. "Le plus dur pour ce spectacle, ça a été le livret", se souvient-il. "Ce n’est pas du Shakespeare. C’est écrit dans un langage très parlé, dont on n’a pas forcément l’habitude en France".

Il a fallu également trouver un ton pour chaque personnage, et s’adapter aux sonorités françaises. "Le français est plus dur à chanter", explique Stéphane Laporte. "Il faut aussi s’adapter à la technique des chanteurs. Par exemple, une femme pourra plus facilement chanter le son ‘i ‘ dans les aigus".

Il y a néanmoins quelques entorses à la traduction. La célèbre chanson Fame est ainsi interprétée en français pendant le spectacle, mais en anglais lors du final. "La chanson servait vraiment l’histoire, et il est important que les gens comprennent ce qui se passe. Pour le final, je l’ai laissé en anglais, pour laisser une impression beaucoup plus forte sur le public, comme lors d’un concert".

1980-2010 : Fame, 30 ans après

Le succès du Roi Lion

L’une des adaptations les plus connues de Stéphane Laporte reste celle du Roi Lion. Créée en 2007, la comédie musicale a attiré en France plus d’un million de spectateurs en trois ans. Et certains ont parfois été déçus par le changement des paroles entre le dessin animé de Walt Disney et le spectacle. La chanson 'L’histoire de la vie' est ainsi devenue 'Le cercle de la vie'. "Julie Taymor, la metteur en scène, considérait que le spectacle et le dessin animé étaient deux choses différentes", explique Stéphane Laporte. "Mais c’est vrai que ce changement a parfois choqué de façon très violente les spectateurs, j’ai eu des critiques très dures".

Un-million-de-spectateurs-pour-le-Roi-Lion

Prochain spectacle : Mamma Mia !

Fame est à peine de retour sur scène que Stéphane Laporte travaille déjà sur un nouveau spectacle. C’est lui qui est en effet chargé de la traduction du livret de Mamma Mia !, la comédie musicale basée sur les succès d’Abba (en partenariat avec Europe 1). Là, encore, les chansons, toutes des tubes, seront traduites en français. "Le livret est vraiment bien fait, les chansons sont donc très bien intégrées à l’histoire. Comme elles racontent vraiment quelque chose, ce n’est pas gênant de les traduire", explique Stéphane Laporte. "Et puis les gimmick, comme ‘Dancing Queen’ ou ‘Gime, gime, gime’, seront laissés", tient-il à préciser.

Mamma Mia 630x420

© Capture d'écran

Le spectacle a été traduit dans tous les pays où il a été donné, y compris en Suède, la patrie d’Abba. Ce qui n’a pas empêché son succès.