Cinéma : "Premier contact", "A jamais" et "Baccalauréat", trois films à l'épreuve des critiques

  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque dimanche, Mathieu Charrier et Bruno Cras critiquent trois films récents, accompagnés de confrères journalistes. Verdict !

L'AVIS DE

Quel film aller voir cette semaine ? Les deux spécialistes cinéma d'Europe 1, Mathieu Charrier et Bruno Cras, accompagnés cette semaine de Barbara Théate du Journal du dimanche et de Gaël Golhen de Premiere.fr, livrent leurs impressions sur trois sorties cinéma dans l'émission Un dimanche de cinéma. Sur le grill : Premier contact de Denis Villeneuve, A jamais de Benoît Jacquot et Baccalauréat de Cristian Mungiu.

  • Premier contact, de Denis Villeneuve, en salles le 14 décembre

Le pitch : "Dans ce film de science-fiction, des ogives flottent au-dessus de la Terre en douze points du globe. Ce sont des extra-terrestres mais on ne sait pas s'ils sont menaçants ou amicaux. Les militaires se mobilisent, recrutent une linguiste et un physicien-mathématicien et essayent de leur parler. Avec une question : que veulent-ils ?"

>> L'avis de Barbara Théate : "C'est un chef-d'œuvre. Ce n'est pas seulement un film de science-fiction mais un film sur l'être humain, sur le langage, la linéarité du temps. je le concède : on ne comprend pas toujours tout très bien mais c'est tellement intelligent, original, fin et délicat ! Le personnage principal est une héroïne - jouée par Amy Adams - c'est très bien quand ce sont des femmes !"

>> L'avis de Mathieu Charrier : "Il faut préciser que pour une fois, les extra-terrestres ne sont pas représentés par des petits hommes verts et méchants. Ce sont des sortes de formes, d'entités. Pour une fois, on n'a pas des militaires bas du front qui arrivent et qui frappent un vaisseau inconnu ou ennemi. Ils réfléchissent."

>> L'avis de Gaël Golhen : "Je suis un très grand fan de Denis Villeneuve. J'adore son précédent film, le polar Sicario. Là, je suis un peu moins convaincu, bien que ce soit très beau, que les acteurs soient formidables et que les thématiques brassées soient intéressantes. Maintenant, c'est quand même l'histoire de gens qui réfléchissent, qui réinterrogent. C'est très bien mais je ne suis pas sûr que ce soit intéressant à regarder sur grand écran".

>> L'avis de Bruno Cras : "Je confirme mes réserves. En arrière-plan, il y a toute une histoire romanesque sur la mémoire, sur le temps avec une petite fille, un couple, etc. C'est artificiel. Sans cela, j'aurais mieux aimé le film.

VERDICT : A voir, au moins pour le nouvel angle choisi pour le contact avec les extra-terrestres.


  • A jamais, de Benoît Jacquot, en salles depuis le 7 décembre

Le pitch : "Rey (Mathieu Amalric), cinéaste, tombe amoureux d'une jeune femme et quitte sa compagne et égérie (Jeanne Balibar). Avec son nouvel amour, il vit dans une magnifique villa au Portugal mais il a un accident de moto. Il meurt mais son fantôme revient hanter la jeune fille."

>> L'avis de Mathieu Charrier : "La villa est le seul intérêt du film."

 >> L'avis de Barbara Théate : "On a l'impression que c'est très long, c'est très ennuyeux. Il n'y a pas d'histoire. Même Mathieu Amalric a l'air de s'ennuyer".

>> L'avis de Bruno Cras : "C'est une commande de Paulo Branco, qui est un grand réalisateur portugais. On a l'impression que Benoît Jacquot n'est pas tout à fait à l'aise."

VERDICT : jamais.


  • Baccalauréat de Cristian Mungiu, en salles depuis le 7 décembre (prix de la mise en scène à Cannes)

Le pitch : "L'histoire se passe en Roumanie de l'après Ceaușescu, de nos jours. Un médecin qui s'appelle Roméo veut absolument que sa fille ait son bac et qu'elle aille à la fac en Angleterre parce qu'il ne veut pas qu'elle reste dans cette Roumanie pleine de corruption, où l'on n'avance pas. Lui a un peu sacrifié sa vie sur place. Mais le jour où elle doit passer son bac, elle est agressée. Lui qui lui enseignait des préceptes d'éducation rigoristes va se mettre à magouiller et à faire des compromis pour rattraper la situation."

>> L'avis de Bruno Cras : "C'est très bien fait, c'est très prégnant. On suit cette histoire pendant deux heures comme un thriller. C'est universel, pas seulement une histoire roumaine."

>> L'avis de Barbara Théate : "Mention bien. Presque très bien mais pas tout à fait parce qu'à des moments, on s’ennuie un peu. Visuellement, c'est très réussi, les plans-séquences sont époustouflants. Mungiu a l'habileté de mettre le doigt où ça fait mal pour la Roumanie : les petits arrangements. Il nous met aussi face à nous-mêmes, avec les noirceurs de l'être humain."

>> L'avis de Gaël Golhen : "Mention très bien. Mungiu a une maîtrise du cinéma incroyable. Il y a une direction d'acteurs comme toujours très juste. C'est intéressant de regarder ce type se noyer et s'engluer dans tout ce qu'il a combattu sans qu'il le juge."

>> L'avis de Mathieu Charrier : "J'aime beaucoup le film mais il y a beaucoup de non-dits qui restent à la fin du film. on ne comprend pas tout de la noirceur de cet homme, comment il en arrive là. beaucoup de scènes auraient pu être coupées."

VERDICT : à voir, avec de petites réserves.