Cinéma : "Loving", "Lion" et "Le concours", trois films à l'épreuve des critiques

  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque dimanche, Mathieu Charrier et Bruno Cras critiquent des films récents, accompagnés de confrères journalistes. Verdict ! 

L'AVIS DE

Quel(s) film(s) aller voir cette semaine ? Les deux spécialistes cinéma d'Europe 1, Mathieu Charrier et Bruno Cras, accompagnés cette semaine de Danielle Attali du Journal du dimanche, et de Caroline Vié de 20 minutes, livrent leurs impressions sur trois sorties cinéma, dans l'émission Un dimanche de cinéma. Sur le gril : Lion de Garth Davis, Loving de Jeff Nichols et Le Concours de Claire Simon.


  • Lion de Garth Davis, en salles le 22 février

Le pitch : "C'est un film d'après une histoire vraie. En Inde, dans les années 90, un petit garçon vit dans un milieu très modeste. Il a un frère aîné. Ils sont très pauvres, vont même sur les voies ferrées pour ramasser du charbon et essayer de le revendre. Un jour qu'ils sont à l'aventure pour gagner de l'argent, le plus jeune perd son frère de vue. Il le retrouve dans une gare, prend un train de marchandises et alors qu'il est enfermé, il fait sans le savoir 1.600 kilomètres. Il va être adopté par une famille australienne. Vingt ans plus tard, c'est un très beau jeune homme (joué par Dev Patel, sa mère adoptive est jouée par Nicole Kidman), heureux, qui a fait des études. D'un coup, il est rattrapé par son passé et a envie de retrouver ses racines."

>> L'avis de Danielle Attali : "j'ai passé un super bon moment. Il n'y aurait jamais pu y avoir un scénario original sur une histoire pareille. Ce qui est fou, c'est que ce type a retrouvé sa famille perdue à l’âge de 5 ans grâce à Google Earth ! C'est très beau, ça sent l'Inde, ça sent les couleurs, le soleil. C'est vrai que c'est un mélo mais ce n'est pas trop, ça reste sobre."

>> L'avis de Caroline Vié : "C'est sirupeux, comme les desserts dans les restaurants indiens qu'on ne prend jamais. C'est sympa, ça touche forcément. J'ai un peu pleuré mais ça ne veut pas dire que c'est un bon film."

>> L'avis de Bruno Cras : "Les premiers trois quarts d'heure (sur 1h50 de film), quand ça se passe en Inde, c'est presque documentaire, c'es très beau. C'est l'Inde rude. La fin du film, j'adore aussi. Même quand il est adopté, tout ça, c'est pas vraiment mélo. Ce que je ne comprends pas, c'est qu'à partir du moment où il va commencer ses recherches, on revit tout ce qu'il a vécu, les rails, les pierres...On avait compris."

>> L'avis de Mathieu Charrier : "Ça reste un beau film. On retrouve Dev Patel qu'on avait pas trop vu depuis Slumdog Millionnaire. C'est une belle histoire positive, que l'on peut voir en famille"

VERDICT : A voir, avec quelques petites réserves. 


  • Lovingde Jeff Nichols, en salles depuis le 15 février

Le pitch : "Mildred et Richard sont une femme noire et un homme blanc dans l'Amérique ségrégationniste de 1958. Ils s'aiment, veulent se marier, or l'Etat dans lequel ils vivent les poursuit en justice et les fait condamner parce que le mariage mixte est interdit. On voit leur amour, leurs proches qui les aident à se défendre. Ils vont aller jusqu'à la Cour suprême et en 1967, ils vont obtenir gain de cause. Cela va faire jurisprudence."

>> L'avis de Bruno Cras : "Je l'aurais vu Palme d'or à Cannes. C'est un très beau film, simple, lumineux. Il parle du racisme de manière incarnée. Ruth Negga est extraordinaire dans son rôle. Ce n'est pas un message militant mais plus une histoire de vie."

>> L'avis de Mathieu Charrier : "C'est une histoire d'amour à l'état pur."

>> L'avis de Caroline Vié : "Il faut quand même dire qu'on les punit parce qu'ils se sont mariés et on les empêche de se voir. Ils n'ont, à un moment, plus le droit de se rencontrer, chacun dans un Etat, et sont passibles de prison s'ils se rencontrent de nouveau. J'ai été bouleversée, c’est extrêmement bien fait. Jeff Nichols est un grand réalisateur. C'est discret, pudique, touchant."

>> L'avis de Danielle Attali : "Cela ne m'a pas du tout intéressé. Je le trouve d'un classicisme mortel. Jeff Nichols a fait des choses bien plus en aspérités que ça. Il se contente de raconter. On a l'impression que les deux amoureux sont adolescents. Ils n'ont aucun impact sur l'acte politique qui va dénouer l'histoire. On a deux amoureux fleur bleue qui ne font rien. La loi est abolie et on a l'impression que c'est en dépit d'eux et pas grâce à eux."

VERDICT : Oui, à 75%.


  • Le Concoursde Claire Simon, en salles depuis le 8 février

Le pitch : "C'est un documentaire. Claire Simon a filmé le concours d'entrée à la Femis, l'école de cinéma. On voit les écrits, les oraux, tout. C'est un reportage sans voix off qui montre comment sur 1.250 personnes en sont gardées 60."

>> L'avis de Bruno Cras : "J'ai beaucoup aimé. Je me pose des questions sur le point de vue mais je trouve que c'est surtout un film sociologique, ethnologique. C'est passionnant."

>> L'avis de Danielle Attali : "J'ai adoré. C'est un film qui pourrait plaire à Mélenchon parce que c'est sur la reproduction des élites. C'est comment des gens, des gens biens - réalisateurs, techniciens, etc. - vont choisir ces 60 personnes aussi en fonction de leur feeling. Ce sont leurs héritiers. C'est ce que dit Claire Simon et je suis entièrement d'accord avec elle. Ils se font violence, mais ils n'y arrivent pas."

>> L'avis de Caroline Vié : "On prend fait et cause pour les candidats et pour les examinateurs, avec leur bonne ou mauvaise foi. On se met volontiers à leur place. On a chacun ses chouchous. Et on voit bien comment une certaine forme de cinéma français peut naître, qu'on nous envie ou duquel on se moque, un cinéma un peu intello. C'est passionnant pour toute personne qui s’intéresse au cinéma et au-delà de ça, pour toute personne qui se demande comment sont jugés les gens."

VERDICT : A voir.