Cinéma : on adore le spin-off de Star Wars et "Manchester by the sea"

  • A
  • A
Cinéma : on adore le spin-off de Star Wars et "Manchester by the sea"
@ Montage Europe 1
Partagez sur :

Outre le très attendu spin-off de Star Wars, les spécialistes d'Europe 1 ont retenu le superbe "Manchester by the sea" parmi les sorties cinéma de mercredi. Demandez le programme...

Et voilà le programme ciné ! Cette semaine, outre l'incontournable spin-off de Star Wars, les spécialistes d'Europe 1 ont arrêté leur choix sur le génial Manchester by the Sea et La jeune fille sans mains. Découvrez leur avis, le synopsis et la bande-annonce de ces films.

Manchester By The Sea

NOTATION_5_Cinema_E1


Notre avis : C’est le chef d’œuvre de cette fin d’année ! L’histoire de la reconstruction d’un homme, terrassé par un drame, et qui va se retrouver contraint d’élever son neveu à la mort de son frère aîné. Tout ça va le replonger dans un passé douloureux. On ne peut pas en dire plus, sinon que Casey Affleck (petit frère de Ben), est époustouflant dans le rôle principal. L’histoire se déroule dans une petite ville du Massachussets, au bord de la mer, ce qui donne des images somptueuses. Le film dure 2h20 mais on ne voit pas passer le temps. Notre vrai coup de cœur !

Le synopsis :Manchester by the Sea nous raconte l’histoire des Chandler, une famille de classe ouvrière, du Massachusetts. Après le décès soudain de son frère Joe (Kyle Chandler), Lee (Casey Affleck) est désigné comme le tuteur de son neveu Patrick (Lucas Hedges). Il se retrouve confronté à un passé tragique qui l’a séparé de sa femme Randi (Michelle Williams) et de la communauté où il est né et a grandi.

La bande-annonce : 

Rogue One : A Star Wars story

NOTATION_4_Cinema_E1

Notre avis : Avec son Rogue One, Disney réussit un coup double. La firme lance la série des spin-off Star Wars avec réussite, et prouve que cette marque peut devenir une franchise sur le très long terme. Le principal atout de ce film, c'est qu'il est beaucoup plus "humain" que les autres Star Wars. A l'exception du moine, qui se bat uniquement à l'aide d'un bâton et grâce à la force, tous les autres personnages sont de simples mortels. On est loin de Luke Skywalker, Dark Vador et maitre Yoda.

Le synopsis : Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film, dont Europe 1 est partenaire, nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire.

La bande-annonce :

La Jeune Fille sans Mains

NOTATION_4_Cinema_E1


Notre avis : Précisons tout de suite qu’il s’agit d’un film d’animation à la narration un peu abstraite. L’histoire, à la fois cruelle et lumineuse, est tirée d’un conte de Grimm. Mais LE point fort, ce sont les dessins. Une superposition de calques et de formes qui ressemblent à de la caligraphie chinoise. Les personnages prennent vie. On sent leurs respirations, leurs sentiments, d’autant plus qu’ils sont incarnés par les voix d’Anais Demoustier et de Jeremie Elkaim entre autres.

Le synopsis : En des temps difficiles, un meunier vend sa fille au Diable. Protégée par sa pureté, elle lui échappe mais est privée de ses mains. Cheminant loin de sa famille, elle rencontre la déesse de l'eau, un doux jardinier et le prince en son château. Un long périple vers la lumière...

La bande-annonce : 

Cigarette et chocolat chaud

NOTATION_3_Cinema_E1


Notre avis : Une jolie petite comédie familiale, émouvante et drôle. Gustave Kervern est l’acteur idéal pour jouer le papa paumé qui doit élever seul ses deux filles après la disparition de sa femme. Camille Cottin quant à elle, est remarquable dans le rôle de l’enquêtrice sociale, qui veut lui imposer un stage de parentalité. Le film ne se cantonne pas à une histoire de famille compliquée, mais livre une vraie réflexion sur la façon d’élever ses enfants et se pose cette question : est-ce que l’amour et une liberté totale sont compatibles avec la vie en société ?

Le synopsis : Denis Patar est un père aimant mais débordé qui se débat seul avec l’éducation de ses filles, Janis 13 ans et Mercredi 9 ans, deux boulots et une bonne dose de système D. Un soir Denis oublie, une fois de trop, Mercredi à la sortie de l’école. Une enquêtrice sociale passe alors le quotidien de la famille Patar à la loupe et oblige Denis à un "stage de parentalité". Désormais les Patar vont devoir rentrer dans le rang…

La bande-annonce : 

Personal Shopper

NOTATION_2_Cinema_E1


Notre avis : L’objectif du film était intéressant : raconter la vie d’une jeune femme qui reste à Paris et s’occupe de transporter les vêtements d’une star, en attendant que le fantôme de son frère décédé lui fasse un signe. Une histoire de fantômes modernisée qui aurait pu être fascinante. Mais Olivier Assayas se perd dans les méandres de son scénario. Du coup, l’histoire devient abracadabrante et totalement invraisemblable. On finit par décrocher. Dommage, car Kristen Stewart prouve une nouvelle fois qu’elle est une grande actrice et tente de sauver le film, sans y parvenir.

Le synopsis : Maureen, une jeune américaine à Paris, s’occupe de la garde-robe d’une célébrité. C’est un travail qu’elle n’aime pas mais elle n’a pas trouvé mieux pour payer son séjour et attendre que se manifeste l’esprit de Lewis, son frère jumeau récemment disparu. Elle se met alors à recevoir sur son portable d’étranges messages anonymes…

La bande-annonce :