Cinéma : "La Danseuse", "Aquarius" et "Les 7 mercenaires", trois films à l'épreuve des critiques

  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque dimanche, Mathieu Charrier et Bruno Cras critiquent trois films récents ou qui vont sortir sur les écrans, accompagnés de confrères journalistes. Verdict !

Les deux spécialistes cinéma d'Europe 1, Mathieu Charrier et Bruno Cras, accompagnés cette semaine d'Alexis Campion du Journal du dimanche et de Gaël Golhen de Premiere.fr, livrent leurs impressions sur trois sorties cinéma dans l'émission Un dimanche de cinéma. Sur le grill, ce dimanche : La Danseuse de Stéphanie di Giusto, Aquarius de Kleber Mendonça Filho et Les 7 mercenaires d'Antoine Fuqua.

  • La Danseuse de Stéphanie di Giusto, en salles depuis le 28 septembre

Le pitch : "On est à la fin du 19e siècle. C'est l'histoire d'une jeune fille qui part de l'Ouest des Etats-Unis, qui va arriver à Paris et qui va devenir une danseuse atypique, avec des danses serpentines, faites de bâtons, d'une robe et de projecteurs. Un jour, la chute arrive parce qu'elle va être rattrapée par une autre danseuse, Isadora Duncan."

>> L'avis d'Alexis Campion : "Je suis plutôt mitigé. C'est un film qui a beaucoup de charme, beaucoup d'attrait, de très belles images dès le début. On part sur un western et on arrive dans 'la Belle époque' à Paris. Ce trajet rapide du début du film est assez extraordinaire. Et en même temps, dès le début du film, il y a des symptômes de quelques chose d'assez sage, d'assez fabriqué alors que l'histoire et les personnages sont extrêmement attrayants. J'ai une réserve sur Lily-Rose Depp parce qu'au bout du compte, il y a quelque chose de froid dans cette mise en scène. C'est la vie de Loïe Fuller, le personnage défendu par Soko, qui m'intéresse plus. C'est la création artistique le véritable sujet du film."

>> L'avis de Gaël Golhen : "Je suis plus enthousiaste. Il y a deux actrices extraordinaires, notamment Lily-Rose Depp, qui fait vraiment un numéro complètement fou et qui brille et impose son charisme et son élégance.

>> L'avis de Mathieu Charrier : "Moi, je trouve que c'est Soko qui brille plus que Lily-Rose Depp. Après, le film est un petit sage, les personnages n'ont pas beaucoup d'aspérités. Mais c'est un film très beau parce qu'il y a ces grands voiles qui volent. C'est un beau spectacle."

>> L'avis de Brunos Cras : "J'ai adoré. C'est un premier film où on voit du cinéma, des plans magnifiques, notamment celui du début avec la baignoire. Il y a des défauts mais c'est enthousiasmant, bouleversant, fort."

VERDICT : A voir pour les 4.


  • Aquarius de Kleber Mendonça Filho, en salles depuis le 28 septembre

Le pitch : "C'est l'histoire d'une femme, Clara, qui a la soixantaine et qui habite dans un immeuble qui s'appelle Aquarius, au bord de l'océan. Elle est la seule résistante parce que des promoteurs véreux veulent acheter tous les appartements. Ils la harcèlent, utilisent tous les moyens pour la virer. Or, elle, c'est sa vie. Elle est quasi née avec cette immeuble et tout cela va la faire repartir dans son passé."

>> L'avis de Brunos Cras : "C'est très beau et il y a surtout Sonia Braga qui joue et qui est remarquable. Je pensais même qu'elle aurait le prix d'interprétation à Cannes."

>> L'avis d'Alexis Campion : "Elle pouvait effectivement avoir ce prix. On pouvait même imaginer un prix de mise en scène ou de scénario parce que ce film est absolument au-dessus du lot. C'est un film intelligent de bout en bout. Il n'y a pas de personnages inintéressants. C'est un film portrait mais qui dit aussi beaucoup de choses sur l'époque que nous vivons."

>> L'avis de Mathieu Charrier : "Cet espèce d'attachement à un appartement, à un lieu, tout le monde peut le vivre. Bémol : c'est un peu trop impressionniste avec des longues scènes."

>> L'avis de Gaël Golhen : "Moi, je vous arrête tout de suite. J'aurais donné la Palme d'or. C'est le film le plus impressionnant que j'ai vu cette année. C'est un immense film mélancolique, un portrait de femme incroyable qui fait d'un appartement un personnage vivant. C'est extraordinairement sensuel, avec une bande son pop extraordinaire. C'est un monument de cinéma."

VERDICT : A conseiller ++


  • Les 7 mercenaires d'Antoine Fuqua, en salles depuis le 28 septembre

Le pitch : "Remake du célèbre western de John Sturges, le film est l'histoire d'un village - cette fois aux Etats-Unis et non au Mexique - qui est opprimé par des bandits. Denzel Washington est un mercenaire qui va en rassembler six autres afin de défendre la population."

>> L'avis de Gaël Golhen : "Je trouve ça très sympathique. Cela fait combien de temps que l'on n'a pas vu un western comme ça, bien éclairé, bien cadré, avec un acteur surpuissant ?"

>> L'avis de Brunos Cras : "Je ne suis pas d'accord. On a vu des westerns depuis : Open Range avec Kevin Cosner, Appaloosa avec Viggo Mortensen, qui étaient très arides, secs, et là je trouve que c'est la grosse cavalerie. Ça pétarade, fusille de partout. Ils en font des tonnes, le méchant est en sueur, tord la bouche, etc. C'est agréable parce que j'adore les westerns mais c'est lourd. Et là, Denzel Washington a le charisme d'une huître."

>> L'avis de Mathieu Charrier : "C'est une bataille d'une heure et demie, en résumé."

VERDCIT : mitigé