Cinéma : "Downsizing", l'idée est bonne, la réalisation un peu moins...

  • A
  • A
Cinéma : "Downsizing", l'idée est bonne, la réalisation un peu moins...
Matt Damon est à l'affiche de Downsizing.@ Paramount Pictures
Partagez sur :

Le film d'Alexander Payne, "Downsizing", est sorti mercredi dernier. Une belle idée, mais qui tourne court, selon notre spécialiste cinéma Mathieu Charrier.

L'AVIS DE

L'idée de départ du scénario de Downsizing est séduisante. Notre monde est surpeuplé, c'est un constat. Des scientifiques ont donc mis au point un procédé qui permet de réduire les humains, volontaires, à une taille de 12 centimètres. Ensuite, vous vivez à Leisureland, une sorte de maison de poupées, où tout est propre et l'herbe bien taillée, et surtout vous partez avec vos économies.

Ça tourne en rond. Paul, joué par Matt Damon décide donc d'utiliser ce processus de "Downsizing", avec sa femme. Sauf qu'au réveil, mauvaise surprise, elle a renoncé au dernier moment… Jusqu'à cette scène, le film est plutôt drôle, intelligent, original aussi. Sauf qu'il bascule ensuite dans une espèce de fresque écolo, qui dénonce la surconsommation, et qui tourne un peu en rond.

Le film a été un échec aux États-Unis. Et il est sorti mercredi dernier en France signant un démarrage plutôt timide avec seulement 25.000 tickets vendus le premier jour.