Cinéma : "Cessez-le-feu", "Mes vies de chien" et "Gold", trois films à l’épreuve des critiques

  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque dimanche, Mathieu Charrier et Bruno Cras critiquent des films récents, accompagnés de confrères journalistes. Verdict !  

L'AVIS DE

Quel(s) film(s) aller voir cette semaine ? Les deux spécialistes cinéma d'Europe 1, Mathieu Charrier et Bruno Cras, accompagnés cette semaine de Barbara Théate du Journal du dimanche et de Thierry Cheze de Studio-Ciné Live, livrent leurs impressions sur trois sorties cinéma, dans l'émission Un dimanche de cinéma. Sur le gril : Cessez-le-feu d'Emmanuel Courcol, Mes vies de chien de Lasse Hallström et Gold de Stephen Gaghan.


  • Cessez-le-feu d'Emmanuel Courcol, en salles depuis le 19 avril

Le pitch : "Pendant la Première Guerre mondiale, Georges (joué par Romain Duris) et son frère Marcel (Grégory Gadebois) sont sur le front. Ils vont revenir de la guerre traumatisés. Georges part ensuite en Afrique. Son frère, lui, reste mutique depuis son retour."

L'avis de Barbara Théate : "Je me suis un peu ennuyée. La première image qui filme les tranchées de haut est magnifique. Après en Afrique, on commence à s'ennuyer. Des tas d'histoires se mêlent. Ça m'a quand même beaucoup frustré de ne pas entendre Grégory Gadebois. Il n'y a pas d'histoire, on ne sait pas où ça va. Tout ça pour ça..."

L'avis de Thierry Cheze : "Emmanuel Courcol est scénariste à la base. Je sens un film de scénariste un peu frustré, c'est-à-dire que chaque mini histoire aurait pu faire un film à elle seule. En voulant tout mettre, on est obligé d'aller vers des raccourcis. Le passage de Duris en Afrique, pour moi, c'est un film en soi. L'histoire de Gadebois est également un film. Et l'histoire d'amour entre Romain Duris et Céline Sallette, c'est un film aussi. C'est peut-être une mini-série de trois fois une heure mais ce n'est pas une film d'1h45. Ce n'est pas nul mais on ressort frustré. J'ai envie de voir ce qu'il fera ensuite."

L'avis de Mathieu Charrier : "Je suis totalement d'accord. On n'a pas le temps de s'attacher aux personnages. L'histoire d'amour, on passe un peu à côté. On a envie d'aider Grégory Gadebois mais il est assez peu présent dans le film. C'est un film beau, bien tourné, les comédiens sont bien dirigés, c'est bien mis en scène mais ça part dans tous les sens."

L'avis de Bruno Cras : "Il y a sans doute une dissolution du point de vue."

VERDICT : Un premier film éparpillé mais pas (trop) déplaisant.


  • Mes vies de chien de


L'avis de Barbara Théate : "J'ai pleuré à chaque fois qu'il mourrait. J'ai eu le sentiment d'être prise en otage par le film. C'est très mièvre. Partir du principe que le chien a des considérations philosophiques, c'est partir de très haut. Le chien pense et cherche un sens à la vie. Je me suis très ennuyée. J'ai pleuré mais contre mon gré."

L'avis de Bruno Cras : "Je vous trouve dure. Je pense que c'est un film familial qui peut être vu vers 7, 8 ans. C'est bien présenté, gentillet mais une jolie histoire universelle. On voit les couples et les familles évoluer au fil du temps. C'est émouvant."

L'avis de Matthieu Charrier : "Il faut préciser qu'il y a une petite polémique aux États-Unis autour de ce film parce qu'une vidéo montre un chien que l'on a forcé à aller dans l'eau."

L'avis de Thierry Cheze : "Quand Lasse Hallström fait Ma vie de chien, il est un des grands espoirs Hollywood. Ensuite, il fait Gilbert Grape (avec Leonardo DiCaprio) et Le Chocolat avec Johnny Depp. On a l'impression que depuis quelques années, il s'est ratatiné."

VERDICT : Un peu guimauve, mais pourquoi pas.


  • Gold de Stephen Gaghan, en salles depuis le 19 avril

Le pitch : "Matthew McConaughey joue Kenny, un chercheur d'or, un type un peu à la ramasse qui a hérité de l'affaire de son père. Au départ, ça fonctionne puis sa société périclite. Un jour, il a un rêve, a la conviction qu'il va trouver de l'or à Bornéo, s'y rend et y fait la connaissance d'un homme qu'il convainc de partir en pleine forêt. Ils vont en effet trouver de l'or, vont devenir richissimes mais vont être instrumentalisés par les grades banques. Le film est tiré d'une histoire vraie."

L'avis de Thierry Cheze : "J'attendais beaucoup de ce film de Stephen Gaghan, réalisateur de Syriana et de plein de films de Steven Soderbergh dont Traffic mais je suis un peu déçu. J'ai l'impression d'avoir déjà vu ce film, pas tellement dans la quête mais dans ce problème qu'il va avoir avec Wall Street, avec les banques. Matthew McConaughey nous refait ce qu'il avait déjà fait avec Scorsese. On a l'impression qu'il cherche son deuxième oscar, il en fait des tonnes. Je suis un peu gêné. Il détourne le film."

L'avis de Barbara Théate : "J'ai aussi été un peu déçue. L'histoire est formidable, cet univers est passionnant mais le film ne sert pas l'histoire. Matthew McConaughey ne sait plus faire simple."

L'avis de Bruno Cras : "On voit peu de films d'aventures et c'en est un. On est embarqué sur une piste et à la fin, on est débarqué de façon violente et amusante. C'est un peu touffu et c'est vrai que Matthew McConaughey en fait des caisses. En face, Edgar Ramirez est remarquable. On voit deux jeux, l'un sobrissime et l'autre qui en fait un peu trop.  Mais il faut y aller, on sent la soif de l'or, l'eldorado."

L'avis de Mathieu Charrier : "C'est bourré de rebondissements. Je vous défie de deviner la fin. Ça dit des choses sur la finance, sur la quête d'un homme qui a envie de prouver qu'il n'est pas un gros looser. J'ai été cueilli. Le film dure deux heures et j'ai été tenu en haleine."

VERDICT : A voir, malgré la (contre-)performance de Matthew McConaughey.