"Cette acquisition va faire des jaloux"

  • A
  • A
"Cette acquisition va faire des jaloux"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Des manuscrits des mémoires de Casanova ont été achetés par la BNF grâce à un mécène.

"L'histoire de ce manuscrit est aussi romanesque que la vie de Casanova", s'est enthousiasmé Frédéric Mitterrand le ministre de la Culture jeudi en découvrant les mémoires de Casanova. Ces manuscrits exceptionnels ont été acquis par la Bibliothèque nationale de France après des années de chasse au trésor. "Cette acquisition va faire beaucoup de jaloux", a déclaré Bruno Racine, le président de la BNF, vendredi sur Europe 1.

Regardez l'interiew de Bruno Racine au micro de Jean-Pierre Elkabbach :

3.700 pages émouvantes, foisonnantes, pleines de vie et écrites en français d'une écriture serrée. Après des rebondissements rocambolesques, les précieux manuscrits ont pu être acquis par la BNF grâce à un généreux mécène anonyme qui a déboursé plus de 7 millions d'euros. Au fil des Mémoires, on découvre un Casanova libertin, financier, diplomate, joueur, escroc, s'évadant des Plombs, la lugubre prison de Venise, fréquentant les cours européennes et les plus grands intellectuels.

La légendaire Histoire de ma vie du célèbre Vénitien, dont il n'existe qu'un seul exemplaire selon les experts, fait partie du lot. "C'est le paradoxe d'un texte universellement célèbre et dont l'original restait méconnu", explique Bruno Racine. Beaucoup de versions, plus ou moins expurgées des passages érotiques, ont en effet circulé, alimentant la légende du libertin diplomate illustrée par le Casanova de Fellini en 1976.

Dans la même famille depuis 3 siècles

Casanova a écrit ses mémoires en République tchèque, où il est décédé en 1798. Les manuscrits ont été acquis en 1821 par une famille d'éditeurs allemands et étaient restés depuis dans la même famille, malgré la guerre et le bombardement de la ville de Leipzig. En 2007, l'héritier de la famille Brockhaus avait contacté l'ambassadeur de France en Allemagne : il souhaitait céder le manuscrit à la France. L'éditeur "a eu l'élégance et la patience d'attendre près de trois ans. (...) Les manuscrits auraient pu être vendus 20 millions d'euros aux enchères !", précise Bruno Racine.

Le manuscrit va maintenant être numérisé, pour pouvoir être consulté par le plus grand nombre à partir de la fin de l'année. Puis une grande exposition devrait être organisée, que Bruno Racine souhaite faire voyager à travers le monde, notamment à Venise.