C'est grâce au Petit Nicolas que René Goscinny a séduit son épouse

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Anne Goscinny, la fille du scénariste de BD, a prêté l'image du Petit Nicolas pour l'opération Pièces Jaunes. Invitée sur Europe 1, elle en a profité pour raconter comment le personnage avait fait chavirer le cœur de sa mère.

INTERVIEW

Pour la première fois, Anne Goscinny a prêté l'un d'un personnages créés par son père pour une opération caritative. C'est le Petit Nicolas qui oeuvre donc pour les Pièces Jaunes en tant que parrain de papier. "C'est un personnage très fragile dont il faut prendre grand soin", a justifié émue la fille de René Goscinny dans l'émission Ça pique mais c'est bon. "C'était le personnage de mon père que ma mère préférait", a-t-elle révélé.

Saler, poivrer et manger des fleurs. Anne Gosciny a même raconté la rencontre de ses parents lors d'une croisière. Lui avait 17 ans de plus qu'elle. "Ma mère était très belle et lui avait du charme. Mon père était tombé amoureux d'elle en une fraction de seconde mais elle ne le regardait pas." Pour attirer son attention, durant toute la croisière, le dessinateur s'était mis à saler, poivrer et manger les fleurs qui étaient sur la table !"

Astérix ? Inconnu au bataillon. En plus de cette étrange technique de séduction, René Goscinny avait indiqué à sa future femme "qu'il était le créateur d'Astérix". Las, le Gaulois ne parlait pas du tout à celle qu'il tentait de conquérir. C'est finalement à l'évocation du Petit Nicolas que son regard a changé, qu'elle lui a trouvé du génie et a accepté de dîner avec le créateur du petit écolier !