Ces tubes qui ont rythmé nos étés

  • A
  • A
Ces tubes qui ont rythmé nos étés
@ Michael Tullberg / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Ils évoquent le sable chaud, la mer, le soleil, les soirées estivales. C'est la bande-son de vos souvenirs. Profitez.

C'est un grand jeu de l'été : trouver la chanson qui sera associée à jamais à cette année-là, celle de vos 18 ans, celle qui vous fait penser à une rencontre en particulier ou aux soirées endiablées des vacances. Alors pour un petit plaisir nostalgique, on vous a fait une sélection de ces tubes qui ont rythmé nos étés. A savourer sans culpabilité.

  • 1989. Lambada de Kaoma

Un rythme traînant et entraînant, les jupes qui tournent, le soleil. La chanson est toujours bien présente dans les esprits et pourtant... elle a 26 ans.

  • 1991. Saga Africa de Yannick Noah

Il y a une vie après le tennis. Le moment où Yannick Noah alors capitaine de la Coupe Davis opère un tour d'honneur du Palais des sports de Gerland à Lyon après la victoire de l'équipe de France en dansant est devenu culte. Saga Africa a d'ailleurs atteint en France la deuxième place du Top 50.

  • 1993. Macarena de Los del Rio

Non ne mentez pas, tout le monde vous a vu vous trémousser, passer les bras derrière la tête, les croiser sur le ventre et faire des quarts de tour en groupe dans une pièce saturée. A noter que dans la vidéo officielle, c'est la danseuse et chorégraphe Mia Frye qui opère en chef de file. Les Espagnols Los del Rio (ceux de la rivière, en français) obtiennent un succès international avec leur tube. Mais le succès s'est fait attendre. S'il est LE tube de l'été 1996, la chanson est sortie trois ans plus tôt !

  • 1995. Maria de Ricky Martin

Il est mignon Ricky à Paris dans son (faux ?) cuir à compter "un, dos, tres" sur ses doigts. La chanson en espagnol est une déclaration à Maria, qui souffle un peu le chaud et le froid. D'où les "un, dos, tres" comme autant de pas en avant et en arrière de la belle et vénéneuse Maria. Et non, rien à voir avec la Coupe du Monde 1998, à moins que Mister Martin fasse des chansons prémonitoires.

  • 1996. Wes de Alane

Là aussi, la chanson est entêtante, la chorégraphie est incontournable, bien qu'un peu plus complexe à reproduire que pour la Macarena. Et, oh surprise, on retrouve une nouvelle fois la danseuse Mia Frye : tous les ingrédients du tube de l'été.

  • 1996.  Tic Tic Tac de Carrapicho 

Le groupe brésilien sort aussi son Carrapicho en cette année 1996 décidément très prolixe. Une nouvelle fois, c'est imparable pour le rythme. En même temps si on traduit les paroles, c'est on ne peut plus clair (et basique) : "Tape fort sur le tambour/Tout ce que je veux c'est du tic, tic, tic, tic, tac"

  • 1998. Yakalelo de Nomads

Le désert, des danseurs, un refrain sous forme de cri : Yakalelo, un mot qui ne signifierait... rien, mais qui sonne bien.

  • 1999. Tomber la chemise de Zebda

La chanson du groupe toulousain paraît sur leur troisième album Essence ordinaire et rencontre un succès immédiat qui leur a longtemps collé à la peau, au point d'éclipser le reste de leurs chansons. Ce coup de projecteur a été d'ailleurs plus ou moins bien vécu par les membres du groupe.

  • 2002. The Ketchup Song (Asereje) de Las Ketchup

Trois sœurs espagnoles, une blonde, une rousse, une brune + une chorégraphie + un refrain facile à retenir + un nom de sauce tomate = un tube. Une équation simple.

  • 2004. Dragosta din tei de O Zone

"Allo, salut..." Vous n'avez pas oublié ? Trois garçons sur les ailes d'un avion, l'un en jaune fluo, les deux autres chemises ouvertes, tous avec des lunettes de soleil. Non, les clichés ne tuent pas, ils sont même en général recommandés pour être "auréolés" de la mention tube de l'été.

  • 2005. La Tortura de Shakira et Alexanjro Sanz

Très franchement, on aurait pu en choisir plusieurs de Shakira, mais cette chanson là vaut vraiment le coup d’œil. Si vous n'avez pas encore vu la vidéo type Fenêtre sur cour, sachez que vous ne verrez plus les oignons ni l'huile de moteur de la même manière. Pensez "caliente" la prochaine fois que vous vous transformez en fontaine en coupant des oignons.

  • 2007.  Love is gone de David Guetta & Chris Willis

Tout part d'une rupture dans une voiture. La magnifique jeune femme va au diner où elle est une serveuse modèle quand soudain clients et employés se trémoussent sur la musique et à l'écoute, on a bien envie de faire pareil.

  • 2009. I gotta feeling des Black Eyed Peas avec David Guetta et Fred Rister 

Vous partez en soirée ? Allez, sept ans plus tard (oui, ça ne nous rajeunit pas), c'est le moment de réécouter le morceau.

  • 2011. Party rock anthem de LMFAO

L'effet d'une bombe électro. Comme dans le clip où l'Humanité est prise d'un étrange virus : celui de se déhancher sans s'arrêter, le titre des LMFAO est fait pour se jeter sur la piste de danse.

  • 2012. Call me maybe de Carly Rea Jepsen

D'aucuns diraient que c'est sucré, voire un peu niais. On vous l'accorde. Mais c'est aussi suffisamment ironique pour être drôle. En revanche, on vous prévient, l'air reste bloqué dans l'esprit dès qu'on l'a entendu. Notez que la même année, Psy a lâché Gangnam style sur le monde. On ne peut pas à proprement parler de tube de l'été mais on ne peut passer à côté de la vidéo qui peut se targuer du nombre stratosphérique de 2,6 milliards de vues.

  • 2013. Get Lucky des Daft Punk avec Pharrell Williams

L'Américain et les "robots" français avaient les sonorités de Nile Rodgers en commun. Leur collaboration a donné ce titre qui évoque la rencontre, l'acte sexuel, la nuit, le soleil et les étoiles. Bref, ça ne pouvait que faire un carton.

  • 2014. Chandelier de Sia

La chanson vaut aussi bien pour la voix assez démente de Sia, qui passe du grave à l'aigu que pour le clip de la chanson, où la jeune danseuse Maddie Ziegler effectue une chorégraphie qui allie souplesse et déplacements dignes de L'Exorciste.

  • 2015. Lean on de Major Lazer & DJ Snake 

Variations de rythmes, décor Bollywood et poses lascives, il n'en fallait pas plus pour que la vidéo soit vue plus d'un milliard de fois sur Youtube.

Et cette année ? On vous laisse libre de choisir. En attendant, pour le plaisir et pour le souvenir de l'Euro de foot et des supporters nord-irlandais qui en ont fait une si joyeuse reprise, pourquoi ne pas se repasser Freed from Desire de Gala (1997) ?